Un acte de foi est le dernier recours face à la menace de changement climatique

Avec le soutien de

Et si le Caudan Waterfront disparaissait demain sous l’eau….

Imaginez qu’une vague haute de dix mètres vienne balayer nos plus belles plages ou que le Caudan Waterfront qui est bâti sur un tas de remplissage soit emporté par les eaux. Il serait dommage que la prochaine génération se retrouve privée de ce merveilleux environnement que nous prenons pour acquis.

Selon les recherches, les Maldives pourraient-être le premier pays submergé par la montée des eaux due au réchauffement climatique. Les petites îles, telles que les Comores, les Seychelles ou même notre île Maurice, sont les plus vulnérables face à ce phénomène mondial.

L’heure n’est plus au blâme, à la critique. Nous nous jetons la pierre en accusant le gouvernement, l’industrialisation, les pays riches, entre autres. «Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays», John F. Kennedy. Nous omettons notre part de responsabilité dans ce problème. Par des actes simples, nous martyrisons notre planète. (lien: http://www.storyofstuff.com/)

Ensemble, nous pourrions rendre notre environnement plus vivable. Nous pourrions freiner les dégâts avec des gestes banales. Optez pour les sacs en papiers quand vous faites vos courses. Laissez votre voiture à la maison pour les petits trajets. Jetez et triez correctement vos ordures dans les poubelles. Gardez les lampes inutilisées éteintes. Conservez notre eau qui n’est pas une ressource inépuisable…

Nous n’avons pas besoin qu’un étranger vienne nous apprendre ces gestes. Observons notre environnement, cherchons les failles, et prenons des mesures pour les résoudre. Mais surtout, inculquons ces responsabilité à la prochaine génération pour qu’il ne nous pointe pas du doigt.

Le changement climatique sera dans les calendriers du sommet de Copenhague du 7 au 18 décembre 2009. Cette rencontre entre les 175 pays membres ayant ratifié l’accord en 1997 sera l’occasion pour eux de renégocier un accord international sur le climat qui remplacera le Protocole de Kyoto qui expire en 2012. (lien avec&nbsp http://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9rence_de_Copenhague)
Il est temps de se réveiller et de prendre les choses en main. Prenons nos responsabilités au lieu de tout simplement les décharger sur des sommets internationaux. Le changement doit commencer à l’intérieur par nous-mêmes. S’il faut descendre dans les rues pour le réclamer faisons-le, car après tout, «soyons le changement que nous voulons voir dans le monde», Mahatma Gandhi.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires