A Triolet: Ramgoolam cible Cassam Uteem et fait diffuser une bande sonore de Ramjuttun

Avec le soutien de

Le meeting de l’Alliance de l’Avenir dans la circonscription No. 5 (Pamplemousses-Triolet) a été marquée des attaques contre Cassam Uteem et la diffusion d’une bande sonore ou l’on entend Dinesh Ramjuttun critiquer Paul Bérenger.&nbsp

L’on s’attendait à ce que le dernier meeting de l’Alliance de l’Avenir au No.5 (Pamplemousses-Triolet) soit animé, le 3 mai à Triolet. Et il l’a été! Le candidat Satish Faugoo qui présidait le rassemblement a offert une surprise aux partisans présents. «Nous avons l’honneur d’avoir un orateur surprise», a-t-il déclaré. La surprise est une bande sonore de Dinesh Ramjuttun enregistrée lors d’un meeting de l’Alliance sociale en 2005.

Ramjuttun critique Paul Bérenger sur cette bande. Il le décrit comme «un imposteur, un diviseur de communauté. Navin Ramgoolam est lui, présenté par Ramjuttun comme un leader qui prône l’unité nationale.&nbsp

Cet élément sonore a été par la suite commenté par Navin Ramgoolam. «J’ai personnellement cherché cette bande. Et je peux vous dire que je n’ai pas critiqué Bérenger autant que Dinesh Ramjuttun l’a fait. Aujourd’hui les deux font partie de la même équipe», a déclaré le Premier ministre en montrant une de leur photo à la foule. «On dirait qu’ils vont s’embrasser», a-t-il ajouté.
&nbsp
Dinesh Ramjuttun n’a pas été l’unique cible de Navin Ramgoolam. L’ancien Président de la République, qui était sur l’estrade de l’Alliance du Cœur, le 1er mai, à Port-Louis, a aussi été pris à partie. «Il est&nbsp venu soutenir son fils Reza au No.2 (Port-Louis Sud-Port-Louis Central). Mais la question qu’on se pose est pourquoi Reza Uteem ne s’est pas présenté comme candidat au No.3 (No 3 Port-Louis Est-Port-Louis Maritime), la circonscription de son père. Je suis moi-même au No.5, la circonscription de mon père. Reza Uteem ne peut pas se présenter là-bas car son père n’y a rien fait», soutient Navin Ramgoolam.

Puis le leader de l’Alliance de l’Avenir a repris son leitmotiv : le choix entre lui et Bérenger. «Vous devez faire un choix entre Paul Bérenger comme Premier ministre ou moi. J’ai besoin d’une majorité pour que ce pays devienne plus moderne que jamais», a déclaré Ramgoolam.

Le Premier ministre a, une nouvelle fois, exhorté à voter avec intelligence le 5 mai. Il leur demande de voter en bloc et de ne pas donner des votes à l’adversaire par «sympathie ou par pitié.» Et de rappeler à ses partisans que les résultats à Pamplemousses-Triolet doit être 3-0.

Navin Ramgoolam, s’est également attaqué à l’express. Il a voulu donner la réplique à Jean-Claude de l’Estrac, le président du conseil d’administration de la Sentinelle. Ce dernier avait déclaré dans une conférence de presse qu’il avait refusé en deux occasions, des propositions pour être nommé à la Présidence de la République.


&nbsp
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires