Triathlon: La frustration de Fabienne St-Louis

Avec le soutien de

La triathlète Fabienne St-Louis est déçue. La bourse de la Solidarité Olympique lui a été refusée. Elle espérait utiliser cette aide financière pour sa préparation en vue des JO 2012.

&nbspDans une lettre datant du 12 novembre adressée au président de la Fédération mauricienne de Triathlon (FMTri), Désiré Charles, et au Comité national olympique mauricien (CNOM), elle explique l’importance de ladite bourse.

« Je comptais beaucoup sur cette aide financière, car ma préparation pour les JO a débuté, alors que j’avais 17 ans, quand j’avais fait le choix de préparer ma licence en STAPS, en 6 ans, au lieu de trois ans, juste après mon BAC, ainsi me donner la possibilité de m’entraîner correctement et de faire mes études en même temps.

Comme vous le savez, de par mes performances, j’avais bénéficié de la bourse des jeunes de la Solidarité Olympique, et, alors, le CNOM avait déclaré que la priorité devrait nous être donnée et que nous serions recommandés pour la bourse 2012 afin de nous permettre d’aller au bout de notre préparation », raconte Fabienne St-Louis qui affirme avoir vu « tout espoir de qualification fondre comme neige au soleil après tant années de persévérance »

La Fédération internationale lui a, déjà, attribué le dossard 51 pour les JO 2012 (voir le lien : http://www.triathlon.org/files/ events/rankings/olympic-simulation- women-2012.pdf ) à condition qu’elle garde ou améliore ses résultats en Coupe du monde, aux séries des Championnats du Monde et score le maximum de points. Ainsi sa chance d’avoir une place aux JO dans le quota

« Nouvelle Nation africaine » en cas de non-qualification directe aurait pu se concrétiser. Mais, comme l’affirme Fabienne St- Louis : « Comment voulez-vous que je puisse participer aux compétitions susmentionnées, si je ne bénéficie pas d’une aide financière qui me permettra de faire ces nombreux déplacements ? » Alors que samedi le 20 novembre, elle devait participer à une Coupe d`Afrique au Zimbabwe, faute de contraintes financières, elle a dû annuler à la dernière minute d’où toute sa frustration.

Elle conclut sa lettre ainsi : «Monsieur Le Président (du CNOM), votre leitmotiv étant «PUT ATHLETE FIRST», je fais un appel pressant au CNOM de m’aider à atteindre mon objectif final qui est une qualification olympique pour 2012. Je compte sur votre soutien, et sur celui de tous les membres du CNOM afin de trouver un moyen de financement afin que je n’arrête pas mon sport de haut niveau si près du but. »

La balle est dans le camp du CNOM qui devra, certainement, revoir ses plans.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires