Trafic de bois de rose : le gouvernement fait appel à une firme étrangère pour enquêter

Avec le soutien de

Le gouvernement a déjà choisi de confier l’enquête sur le trafic de bois de rose de Madagascar à une firme étrangère spécialiste dans le domaine du « forensic audit ». Le nom de ce cabinet n’a pas été divulgué alors que la Financial Intelligent Unit a également initié une enquête.

Une firme étrangère pour enquêter sur le trafic de bois de rose entre Madagascar et l’Asie du sud-est via le port franc mauricien. C’est la décision du gouvernement annoncée par le Premier ministre ce mardi 10 juillet, en réponse à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition. Une enquête qui vise à identifier tous ceux impliqués dans ce trafic suite à la saisie de six conteneurs de bois de rose par la douane mauricienne le 11 juin 2011.

Toutefois, Navin Ramgoolam a refusé de dévoiler le nom de la compagnie spécialiste des Forensic Audit sur le plan international. Il estime que cela pourrait causer préjudice aux enquêteurs.

Quant au Forensic audit qui sera initié par la Banque mondiale à la demande du ministère des Finances, les autorités mauriciennes sont toujours dans l’attente d’une décision finale de l’institution financière. Cette dernière a demandé que du temps lui soit accordé pour la composition d’une l’équipe de spécialistes et pour déterminer la perspective adoptée pour cette enquête.

Par ailleurs, le chef du gouvernement a annoncé que la Financial intelligence Unit a aussi initié une enquête sur la saisie de la cargaison de bois de rose en juin de l’année dernière. Quant à l’enquête de la police pour dans cette même affaire, elle est toujours en cours. Idem pour celle initié par la Commission anti-corruption (ICAC) pour blanchiment d’argent.

Le leader de l’opposition voulait également savoir de Navin Ramgoolam si l’arrestation d’un Mauricien à Madagascar la semaine dernière avait un lien quelconque avec le trafic de bois de Rose. Ce à quoi le Premier ministre a répondu par la négative.


La PNQ de ce matin a été marquée par des altercations entre membres de l’opposition et ceux de la majorité gouvernementale.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires