Tractations politiques : Harish Boodhoo reçoit trois ministres rouges à son domicile

Avec le soutien de

L’ancien vice-Premier ministre se rapprocherait-il du Parti travailliste ? C’est ce qui pourrait laisser croire cette visite nocturne d’Arvin Boolell, accompagné de Deva Virahsawmy et de Lormesh Bundhoo, à Belle-Terre.

C’est au domicile de Harish Boodhoo que les trois ministres rouges se sont longuement l’ont entretenus dans la nuit du samedi 7 avril dernier. Interrogé sur le motif de cette rencontre, celui qui est considéré comme un « faiseur d’alliance », voire de Kingmaker, n’a pas souhaité faire de déclaration, à ce stade. Il affirme réfléchir à la nécessité de tenir prochainement une conférence de presse.

Vu la conjoncture politique actuelle, Harish Boodhoo ne pourra pas empêcher les spéculations quant à son retour éventuel sur la scène politique. Au moins comme conseiller du PTr.

Harish Boodhoo s’est déjà prononcé publiquement contre ce que le Mouvement militant mauricien et le Mouvement socialiste militant appellent « le Remake de 2000 ». Pour Harish Boodhoo, cette alliance a été négociée dans « l’intérêt de la famille Jugnauth ». Il n’a cependant pas été tendre non plus avec son adversaire de toujours, Navin Ramgoolam.

L’ancien vice-Premier ministre a toujours été un virulent critique de ce qu’il appelle « l’empire Jugnauth ». Mais il est aussi celui qui a formulé les plus graves allégations à l’encontre du leader du PTr. Du traitement qu’il réservait à son père au temps où ce dernier était Gouverneur général à l’affaire Roches-Noires, Harish Boodhoo ne rate pas une occasion de raconter des histoires rocambolesques sur le chef du gouvernement. La majorité de ces allégations ont, d’ailleurs, été faites en écrit et sont accessibles sur sa page Facebook.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires