Tous contes faits

Avec le soutien de

Spectacle : La troupe Favory se remet en scène pour le bonheur du public, avec «Tizan.3 contes» et «Nu Traverse».

La troupe Favory se réveille et présentera au mois d’août Tizan. 3 contes et Nu traverse. Ce dernier spectacle sera également joué en Afrique du Sud du 24 août au 1er septembre.

Dans la cour d’Henri Favory à Pointe-aux-Sables, les gens affluent par groupes. Petits et grands sont emmitouflés dans leurs vêtements chauds afin d’affronter le temps hivernal qui sévit en ce vendredi soir (NdlR : le 23 juillet). Tous attendent avec impatience le coup d’envoi de Tizan. 3 contes. Un spectacle où contes et sirandanes se mêlent pour raconter les aventures de Tizan, ce personnage incontournable, farceur et espiègle des contes mauriciens. Une fois l’espace réservé aux invités rempli, les acteurs, Gaëlle Tossé, Jennifer

Li Ying, Joanito Francisco et Yannick Martin, menés par Marie- F r a n c e Favory entrent en scène. Le temps s’arrête.

Tandis que les contes défi lent, Tizan lake bef, Zan ek Zann et Tizan kont Misye Plaklor, agrémentés de danses, de chants, de musique, le tout relié par des sirandanes, on ne peut s’empêcher de faire un retour dans le passé. Ces contes et sirandanes réveillent en nous un écho lointain. Et pour cause : ils ont bercé notre enfance. Ils font partie de notre patrimoine culturel. «Koutchou koutchou deryer laport ?», «Balye» ne peut-on s’empêcher de répondre dans un même élan.

Si Tizan lake bef et Zan ek Zann ont été adaptés du recueil de Charles Baissac, Tizan kont Misye Plaklor est l’oeuvre d’Henri Favory.

«Je tiens cette histoire de mon ami d’enfance, Gérard Mercure que je surnommais Honesty. A l’époque, nous n’avions qu’une douzaine d’années», raconte le metteur en scène. De ces fragments d’histoires collectés, il fera un premier spectacle qu’il présentera en 1994 avec 54 enfants.

Aujourd’hui, il compte faire de Tizan kont Misye Plaklor un «ségopéra». Ce terme favorien renferme les mots «séga et opéra» et sera «le premier opéra à la sauce mauricienne».

Si le spectacle est déjà complet, comprenant danse, chant et musique, Henri Favory ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il voit les choses en grand : «Il me faut maintenant le jouer comme un opéra avec un orchestre et un chorégraphe», explique-t-il. En attendant la mise sur pied de ce nouveau concept, Tizan kont Misye Plaklor sera présenté dans sa version actuelle au grand public. Mais contrairement au spectacle Nu traverse qui sera joué entre le 15 et le 20 août avant la représentation en Afrique du Sud, les dates de Tizan kont Misye Plaklor ne sont pas encore arrêtées.

Nu traverse a été présenté pour la première fois en 1997. «La pièce a été écrite à partir d’interviews réalisées par Marie-France Favory auprès d’un groupe de femmes victimes de violence domestique au refuge de SOS Fam». Treize ans plus tard, le douloureux sujet est toujours d’actualité.

Tout en danse autour du van (NdlR : panier à fond plat servant à vanner les grains) qui se fait tantôt bouclier, tantôt berceau, Chloë Mayotte, Mélanie Peres, Tonia Pénéloppe, Aurélie Antoinette, Gaëlle Tossé, Marie-France Favory et Jennifer Li Ying rappellent une réalité à laquelle nous ne pouvons rester indifférents.

A découvrir ou à redécouvrir, la traversée de ces femmes martyres.

&nbsp

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x