Thierry, premier finaliste mauricien

Avec le soutien de
Alors que toute une nation espérait qu?Eric Milazar décrocherait une place en finale du 400m, l?exploit du jour est finalement venu de Guillaume Thierry qui a pris la huitième place de l?épreuve du décathlon avec une peformance de 6 746 points pour décrocher, pour sa première participation à une compétition seniors, une place de finaliste aux Jeux du Commonwealth. Et tout ça à seulement 19 ans et des poussières? ?Je suis vraiment heureux d?avoir réussi un aussi joli parcours pour ma première participation à une compétition de cette envergure et surtout chez les seniors. C?était une très riche expérience et c?était aussi l?occasion de me faire des amis de très haut niveau?, confie Guillaume Thierry. Son exploit n?est pas un hasard, car le jeune protégé du coach Ukrainien Oleksandr Nevskyy a amélioré, durant ces deux journées de compétition, ses records personnels au poids (13m68), au javelot (56m25), au disque (43m60) et au 1500m (5:04.08). ?C?est un autre gros élément de satisfaction. C?est extraordinaire que d?avoir réussi ces performances. C?est un boost pour moi-même et cela me donne envie d?aller encore plus loin dans l?aventure du décathlon?, explique-t-il. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seul, Guillaume Thierry devrait très prochainement intégrer le Centre international d?athlétisme de Maurice (CIAM). ?C?est vrai, ça devrait se faire dans les jours qui viennent. J?attends cela avec beaucoup d?impatience?, insiste-t-il. Le seul point noir de cette participation aux Jeux de Melbourne, c?est sa course au 110m haies. Après avoir titubé avant la première haies, recoller aux basques des autres était devenu plus difficile. D?où son chrono nettement en deçà de son potentiel (16.78). Maintenant, avec une motivation décuplée, Guillaume Thierry veut s?attaquer aux mythiques 7 000 points au décathlon, ce qui n?a jamais été réalisé par un Mauricien. ?Mathématiquement, c?est possible. Mais il faut bosser dur pour?, soutient-il. Et puis, comme tout grand champion, il ne peut s?empêcher de remercier sa famille, son coach, et Joël Sévère qui a été à ses côtés durant ces deux jours de compétition.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires