Taux de croissance : 3,8 % en 2012, prévoit la Chambre de Commerce et d’Industrie

Avec le soutien de

Le taux de croissance pour 2012 passera à 3,8 %, perdant ainsi 0,5 point. C’est ce que prévoit la Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI) qui a rendu publics les résultats de son nouvel outil économique bisannuel, le GDP Forecasts, ce lundi 7 novembre.

« L’étude a été bouclée fin octobre, soit avant la présentation du budget 2012, mais notre calendrier de travail chargé explique le retard pour rendre public ce document. Les résultats qui se basent sur les réalités économiques n’ont rien à voir avec le budget », a tenu à préciser d’emblée Mahmood Cheeroo, secrétaire général de la Chambre de Commerce et d’Industrie, avant la présentation des résultats du MCCI GDP Forecasts. Il souhaite ainsi effacer toute controverse qui pourrait s’élever à ce sujet, ajoute-t-il.

Ainsi, après une première prévision de 4 % pour 2011 au mois de mars dernier, la nouvelle étude économique de la MCCI réalisée au troisième trimestre a permis d’estimer le taux de croissance à 3,8 % pour 2012. Notamment en prenant en compte les hypothèses suivantes, toujours selon la MCCI : un taux d’inflation de 5,5 % contre 6,5 en 2011, un taux de chômage de 8 % contre 7,8 % en 2011, une variation des investissements privés de 0 % contre -0,6 % en 2011, une variation des importations de 4 % contre 8 % en 2011, une variation des Exportations de 0 % contre 4 % en 2011, une arrivée touristique de 980 000 comme en 2011 et une hausse de la valeur moyenne de la roupie en 2012 par rapport à la moyenne en 2011.

Le Dr Renganaden Padayachy, macroéconomiste à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Maurice a expliqué que lui-même et ses collègues ont identifié deux principaux facteurs qui ont pu influencer à la baisse la production nationale. D’abord, une conjoncture internationale de plus en plus difficile menant à un ralentissement de l’activité mondiale due à la flambée du prix du pétrole avec la crise au Moyen Orient, les répercussions du tsunami survenu au Japon, les mesures de restriction dans les économies émergentes confrontées à une inflation rapide.

L’optimisme provenant du marché asiatique et la bonne tenue des exportations américaines et allemandes au second trimestre 2011 se sont effondrés à cause de l’effet collatéral de la double crise américaine et européenne. « A cela s’ajoute l’effet des relèvements prématurés du taux d’intérêt et l’impact d’une monnaie toujours forte, qui bloque toute possibilité d’accélération de la reprise à Maurice. Une politique de la roupie forte amplifiée par les mesures monétaires restrictives de ces derniers mois, à travers le maintien de la hausse du taux de refinancement, à un moment où la détente monétaire aurait été plus judicieuse », a poursuivi le Dr. Padayachy.

Toujours selon le Dr Padayachy, un taux de croissance plus forte pour 2012 est toujours possible car l’île possède tous les atouts nécessaires pour y parvenir : « A nous de créer ce dynamisme favorable se traduisant rapidement en cercle vertueux avec des politiques économiques et monétaires efficientes et compétitives. C’est ce qui va apporter un accroissement des dépenses de consommation et d’investissement, engrangeant ainsi une croissance plus forte de l’activité et une baisse sensible du chômage », a-t-il dit. Avant d’ajouter que de nouvelles données dans les semaines ou mois à venir pourront venir affiner ce résultat pour 2012.

En conclusion, Mahmood Cheeroo a soutenu que notre croissance dépend beaucoup de ce qui se passe à l’extérieur, mais des mauvaises politiques sur le plan local pourront aggraver la situation. « Ces prévisions sont des signaux qu’on donne. En économie, il faut créer tout un ensemble de mesures pour donner des résultats. On n’a pas cette visibilité alignée, surtout en ce qu’il s’agit du taux de change ou du taux d’intérêt », a-t-il déclaré.
Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x