Tassarajen Pillay Chedumbrum : « Une cassure Parti Travailliste-MSM n’est pas d’actualité »

Avec le soutien de

Une cassure entre le Parti Travailliste (PTr) et le Mouvement Socialiste Militant (MSM) n’est pas d’actualité. C’est ce qu’a déclaré le ministre des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), Tassarajen Pillay Chedumbrum, ce jeudi 4 août au siège du National Computer Board (NCB).

« La cassure n’est pas d’actualité », soutient Tassarajen Pillay Chedumbrum, qui explique que le PTr reste loyal au MSM, malgré la crise provoquée par la démission de ses six ministres la semaine dernière. « Le Premier ministre s’est depuis toujours montré respectueux envers le MSM, ils ont d’ailleurs eu des portefeuilles ministériels importants », a-t-il ajouté.

Le ministre des TIC est également revenu sur la réunion d’hier à la Clarisse House, où Navin Ramgoolam avait convoqué tous les élus du PTr et du Parti mauricien social démocrate (PMSD). « Le Premier ministre a voulu nous réunir, pour nous assurer que tout va bien », a-t-il avancé.

Auparavant, le ministre des TIC intervenait lors d’un point de presse pour présenter l’ICT Expo 2011. Ainsi deux salons de l’informatique se tiendront d’abord à Rivière-des-Anguilles le 6 et le 7 août, et à Rivière-du-Rempart le 20 et le 21 août. « Avec ces deux salons, nous voulons donner la chance aux villageois d’avoir accès à l’informatique », a indiqué Tassarajen Pillay Chedumbrum.

L’internet et l’informatique, selon lui, doivent devenir des droits de chaque Mauricien. « C’est pour cela que nous avons décidé d’aller vers eux. Nous avons constaté que les personnes habitant des régions retirées sont assez réticentes à utiliser les outils technologiques. C’est pour cela que nous faisons l’effort d’aller à leur rencontre », a-t-il poursuivi.

Dix exposants ont manifesté leur intérêt pour l’ICT Expo 2011, souligne, par ailleurs, Suraj Ramgolam, président du NCB. « Nous aurions souhaité ajouter davantage d’exposants, mais comme c’est la première édition de ce salon, nous préférons donc être prudents », a-t-il avancé.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires