Syrie : Le Premier ministre et d''autres ministres sont en Jordanie

Avec le soutien de

Riad Hijab, deux ministres et trois officiers qui ont fait défection ont passé la frontière dans la nuit de dimanche à lundi.

Le Premier ministre syrien Riad Hijab, sa famille et deux ministres ainsi que trois officiers de l''''armée ont fait défection et se trouvent en Jordanie depuis dimanche soir, a indiqué lundi à l''AFP un membre de l''opposition syrienne en Jordanie. "L''Armée syrienne libre (ASL, rebelles) les a tous aidés à passer la frontière. Ils se trouvent tous à présent en lieu sûr dans le royaume", a-t-il ajouté.

Un autre membre de l''opposition syrienne a confirmé ces défections. "L''opposition et l''Armée syrienne libre se coordonnent à présent pour aider à ce que plus d''officiers et d''officiels fassent défection et passent en Jordanie dans les prochains jours", a-t-il dit.

Pour sa part, le chef du Conseil national syrien, la principale coalition de l''opposition, a salué lundi la défection du Premier ministre, y voyant un signe de la "désagrégation" du régime. "Nous saluons la défection de Riad Hijab et toutes les autres défections parmi les responsables civils ou militaires", a déclaré Abdel Basset Sayda par téléphone. "Cette défection signifie que le régime se désagrège. C''est le début de la fin", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué lu par un de ses porte-parole sur la chaîne Al-Jazira, Hidjab confirme sa défection et annonce qu''il se rallie à la «révolution». «J''annonce aujourd''hui que j''abandonne ce régime terroriste et criminel et que je rejoins les rangs de la révolution pour la liberté et la dignité. J''annonce aujourd''hui que je suis un soldat de la sainte révolution.»

Ancien ministre de l''Agriculture, Hidjab avait été nommé Premier ministre par le président Assad à la suite des élections législatives du mois de mai qui avaient été boycottées par l''opposition. C''est un sunnite originaire de la province de Daïr az Zour, dans l''est de la Syrie. Omar Ghalawandji, qui était vice-Premier ministre, a été chargé de diriger un gouvernement de transition, a annoncé la télévision syrienne.

Le Conseil national syrien (CNS) a accusé lundi l''armée du président Bachar el-Assad d''avoir commis un "massacre" ayant fait une quarantaine de victimes dans une localité de la province de Hama (centre). Selon le CNS, ce massacre commis à Harbnafsa, 8 000 habitants, dans une province sunnite "s''inscrit dans le cadre d''un exil confessionnel" forcé. Les troupes ont d''abord pilonné la localité à l''aide de chars pendant plus de cinq heures, avant de la prendre d''assaut, faisant une quarantaine de morts et quelque 120 blessés, en majorité grièvement touchés, selon l’opposition.

Photo (Reuters/Stringer): Un homme et son fils marchent dans les rues de Homs, en Syrie, le 5 août 2012.

Sources : 20minutes.fr &amp Le Point.fr

20minutes.fr & Le Point.fr

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires