Sylvio Michel : « Je préfère la réforme électorale de Ramgoolam à celle de Bérenger »

Avec le soutien de

Le leader des Verts Fraternels, Sylvio Michel, ne cache pas son amertume face à la situation politique qui, selon lui, provoque un « bouleversement terrible au sein de la population ». La seule solution, c’est « la vraie » réforme électorale, celle de Navin Ramgoolam, dit-il.

Sylvio Michel préfère la réforme électorale que propose le chef du gouvernement pour sortir de la « crise politique » qui prévaut depuis quelque temps Le leader des Verts Fraternels intervenait lors d’un rassemblement, sur le terrain de football de Cité-Vallijee, Port-Louis, le dimanche 25 septembre.

« Je ne crois pas à la réforme électorale de Paul Bérenger. S’il y a bien une réforme à adopter, c’est celle de Navin Ramgoolam », a déclaré Sylvio Michel. Il est également persuadé que les élections générales se tiendront dans peu de temps.

Toujours en décryptant l’actualité politique, particulièrement la polémique entourant le Private Parliamentary Secretary (PPS) Dhiraj Khamajeet, Sylvio Michel affirme que « c’est la pratique depuis plusieurs années » concernant le recrutement dans les ministères. Cela même quand il était ministre de la Pêche, en 2000, au sein du gouvernement MMM/MSM, précise-t-il « La PSC subit un hijacking depuis trop longtemps », déplore-t-il.

Les Verts Fraternels organisent des rassemblements à travers le pays à quelques jours de la publication du rapport final de la Commission Justice et Vérité. Pour le leader de ce parti, Navin Ramgoolam « est l’une des rares personnes à avoir pris conscience du combat mené par les Verts Fraternels en faveur des descendants d’esclaves ».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires