Suite à une rencontre avec le ministre Ritoo : Les haltérophiles, rassurés, ont repris l’entraînement

Avec le soutien de

Le cri du cœur a été entendu. Après avoir annoncé, la semaine dernière, qu’ils arrêtaient leurs entraînements ne sachant plus à quel saint se vouer, les haltérophiles mauriciens se sont ravisés, jeudi soir, après leur rencontre avec le ministre de la Jeunesse et des Sport, au Centre national d’haltérophilie à Vacoas.

En fait, ces sportifs étaient dans le flou surtout après que le certificat de reconnaissance de la Mauritius Amateur Weightlifting and Powerlifting Association a été temporairement suspendu par le ministère.

Durant plus d’une heure, les différentes parties ont pu échanger à cœur ouvert afin de trouver des solutions pour que les athlètes puissent s’entraîner dans les meilleures conditions possibles.

La rencontre a été qualifiée de très positive par ceux concernés. Ainsi, les haltérophiles ont reçu les garanties nécessaires de la part du ministère qu’ils ne seront en aucun cas pénalisés malgré la suspension temporaire de la fédération. Ils continueront à bénéficier de toutes les facilités dans leurs recherches de performances, en ce qui concerne le transport, les repas, les protéines, l’organisation des compétitions au niveau national et l’assistance financière de la High Level Sports Unit.

«Les sempiternels conflits»

Devanand Ritoo a souligné qu’au niveau du ministère, la priorité a toujours été et restera toujours l’athlète. «Les sportifs ne doivent en aucun cas souffrir ou payer pour certains dirigeants irresponsables qui ne se soucient que de leurs réussites personnelles», selon le ministre, qui a rappelé qu’en natation, les nageurs n’ont jamais été pénalisés. «Malgré les sempiternels conflits, le MJS a toujours soutenu les haltérophiles. A l’image de Shalinee Valaydon qui bénéficie depuis quelques mois déjà d’une bourse gouvernementale pour se perfectionner en France», a-t-il souligné.

En attendant de nouvelles élections à la tête de la fédération et la mise sur pied d’un comité directeur, le ministre nommera dans les prochains jours un de ses officiers qui aura pour mission d’assister et d’aider les athlètes en cas de besoin.

Les haltérophiles ont déclaré être satisfaits de la réunion et de ses retombées. «Ce qui est le plus intéressant, c’est la couverture d’assurance médicale. Une chose que nous n’avions pas eue depuis des années. A notre niveau, nous avons repris les entraînements et les anciens encadreront les jeunes», a fait ressortir Ravi Bhollah, porte-parole des sportifs.

Ils ont aussi fait une demande pour l’embauche d’un DTN étranger ou d’un entraîneur national pour les aider dans leur préparation en vue des échéances comme les Jeux des îles de l’océan Indien de 2015 et les Jeux olympiques de 2016. «Le ministre nous a expliqué les raisons pour lesquelles il ne peut pas faire cela et que c’est à la fédération, quand elle sera opérationnelle, de le faire», ajoute Ravi Bhollah.

Lors de cette réunion, une quinzaine d’haltérophiles étaient présents. De son côté, le ministre était entouré du Senior Sports Officer Preetam Jhummun, du Sports Officer Soodesh Appadoo et de Richard Achille, conseiller au ministère de la Jeunesse et des Sports.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires