Sucre : Les syndicalistes déposent enfin leurs propositions de réforme au ministre Faugoo

Avec le soutien de

Plusieurs associations regroupées au sein du Front Commun des syndicats du secteur sucre ont soumis au ministre de l’Agro-industrie, le mardi 22 novembre, leurs propositions par rapport à la réforme dans l’industrie sucrière.

Le Front Commun des syndicats du secteur sucre affiche ses appréhensions quant aux réformes annoncées dans cette industrie. Dans un mémorandum de 36 pages, les syndicalistes brossent un tableau de toutes les zones d’ombres autour des changements.

La principale inquiétude des syndicalistes porte sur le redéploiement des employés des six institutions dont la Mauritius Sugar Industry Research Institute (MSIRI), la Mauritius Sugar Terminal Corporation (MSTC), la Sugar Planters Mechanical Pool Corporation (SPMPC) , la Mauritius Sugar Authority (MSA), la Farmers Service Corporation et la Cane Planters and Millers Arbitration Control Board (CPMACB).

Selon Yvan Mootia de la MSIRI Association, si le gouvernement décide de créer la Mauritius Cane Industry Authority qui regroupera les six institutions, il faudrait revoir la structure et mettre l’employé au centre des préoccupations.

Le syndicaliste déplore, par la même occasion le manque de dialogue de la part des autorités. « Le comité ministériel n’a eu aucune consultation avec le corps syndical. Il y a trop de zones d’ombre autour de cette nouvelle institution », soutient-il.

Toutefois, le syndicaliste affirme qu’il faut quand même accorder ses chances à la nouvelle structure mais il réclame consultations. « Rien que la structure n’est pas claire. Nous ne savons pas comment va se faire le recrutement. Ce n’est pas possible de proposer un nouveau cadre sans donner des détails », explique-t-il.

Vishnu Ramasamy de la Mauritius Trade Union Congress (MTUC) évoque, quant à lui, les conditions d’emploi des cadres des six institutions. «Nous ne voulons pas qu’il y ait perte d’emploi. Il faut que le plan de pension pour le VRS soit le dernier recours. C’est aux employés de voir ce qui leur convient le mieux », précise-t-il.

Le Front Commun des syndicats du secteur sucre est d’avis que le ministère de l’Agro-industrie devrait accorder davantage de considération aux syndicats afin que les employés des institutions liées aux services dans l’industrie sucrière soient rassurés quant à leur avenir.


&nbsp

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x