Steve Obeegadoo: «Notre objectif est de reconquérir toutes les villes»

Avec le soutien de

Le&nbspMouvement Militant Mauricien fête, ce 26 septembre, son 41eme anniversaire. Dans un entretien accordé à lexpress.mu, le secrétaire-général des Mauves, Steve Obeegadoo. affirme que l''objectif de son parti est de reconquérir les cinq villes.

Quelle est l’intérêt d’organiser une assemblée des délégués maintenant?

Ce sera d’abord un exercice d’information. L’occasion de partager avec les militants l’analyse des instances dirigeantes sur l’actualité politique. Ensuite, il s’agira de présenter la stratégie du parti.

Et l''actualité politique?

En termes d’actualité politique, nous commenterons la mise en veilleuse de l’Assemblée Nationale après le travail systématique réalisé par le MMM au Parlement pour démontrer la corruption qui ronge&nbsp le pays, les scandales à répétitions&nbspqui caractérisent le gouvernement, de même que les nombreux cas d’injustice et de discrimination qui frappent les citoyens. Nous aborderons aussi, ce dimanche, la relation malsaine entre l’Etat et la presse, les propos dangereux du ministre Choonee et les élections municipales.

Il ne sera donc pas question de stratégie à cette assemblée...

Quant à&nbsp la stratégie du parti, nous parlerons surtout de la consolidation du MMM à travers une remise à jour de nos 500 branches. Un exercice que la MMM effectue régulièrement. Nous informerons nos militants sur l’actualisation de notre constitution. La dernière version date de 1998. Un comité, composé d’Alan Ganoo, Rajesh Bhagwan et moi-même, met actuellement la dernière main à ce document.

Y aura-t-il une réforme au sein de votre parti?

Nous communiquerons par ailleurs aux&nbsp délégués les informations concernant nos&nbsp commissions spécialisées qui ont été créées, je vous rappelle,&nbsppour&nbsp partager avec le public la réflexion du MMM sur des sujets précis. Il y a, par exemple, le comité sur le logement qui a effectué un formidable travail de recherche. Nous poursuivons dans le même sens avec une commission sur les drogues illicites. Nous avons, également, une commission sur la liberté de la presse et la liberté de l’information.

On avait parlé de formation à un moment...
Le troisième volet de la stratégie de consolidation concerne la formation. Nous allons à l’issue de cette Assemblée des délégués, entreprendre un projet très ambitieux de formation à l’intention des nos instances régionales. Des séances de formation seront animées par les dirigeants du parti et des intervenants externes, et s’articuleront autour de quatre grands axes.

Quels seront les thèmes de cette formation?

Premièrement, les thèmes d’actualité dont la liberté de presse, l’économie, la sécurité publique et la criminalité. Le deuxième thème portera sur le contexte de notre combat. Un troisième axe tournera autour d’une meilleure connaissance du MMM. Et finalement, le militantisme aujourd’hui, ainsi que les techniques d’animation de groupe et du travail sur le terrain.&nbspLa logique veut que si le MMM souhaite une consolidation de sa base, une formation ciblée et de qualité est essentielle.


Qu’attendez de vous de grande messe des militants de base ?

Il s’agit de garder nos militants mobilisés sur le terrain, notamment&nbsp en perspective des municipales et de la rentrée parlementaire. D’assurer une plus grande efficacité sur le terrain dès&nbspque notre stratégie est énoncée et assimilée par nos militants. Egalement à l’agenda des interventions&nbsp sur la reprise des travaux parlementaires et le&nbspbudget 2011.


Comment&nbsp le MMM va-t-il aborder les élections municipales ?

Lors de l’assemblée de ce dimanche, nous dévoilerons la stratégie du parti en prévision de prochaines élections municipales. Nous peaufinons nos préparatifs depuis quelques temps déjà. Un comité co-présidé par Rajesh Bhagwan et moi-même s’est réuni mercredi dernier pour compléter la liste des candidats. Tout en sachant que nous souhaitons davantage d’éléments féminins sur notre liste, plus encore plus que lors des dernières élections. D’autre part, nous approfondissons le programme à être présenté pour chaque ville. D’ici quelques jours, cela fera cinq ans depuis les dernières élections municipales. Il sera temps de faire le bilan de ces cinq années ou les villes ont été livrées à l’Alliance Sociale.


Pensez-vous vraiment que les militants sont motivés par une nouvelle joute après le revers des élections générales ?

Nous avons été agréablement surpris par le nombre de demandes d’investiture qui affluent. En 2005, nous étions un parti de gouvernement battu et il y avait une certaine démobilisation. Nous constatons cette fois-ci un « fighting mood » exceptionnel parmi nos membres. On se bouscule dans nos instances régionales tous les jours pour participer à ces élections.

Le départ de Hussain Atchia est-il est le prélude à une nouvelle hémorragie pré-électorale au profit de vos adversaires ?

Absolument pas. Moi je constate le contraire. Nous avons enregistré un grand nombre de nouveeaux&nbspadhérents. Hussain Atchia est un cas isolé. Il s’agit&nbsp d’un conflit de personnalité découlant d’une campagne électorale comme c’est parfois le cas. Ce monsieur choisit, par son comportement, de faire le jeu de nos adversaires. C’est la première fois qu’on me parle d’hémorragie. Sur le terrain, ce n’est pas le constat que je fais.

Quelles sont, selon vous, les chances du MMM pour ces élections ?

Les chances du MMM sont excellentes parce que l’Allaince sociale a fait la preuve de son incompétence. Par rapport au style du passé, le contraste est clair. L’argument que les administrations régionales doivent obligatoirement être gérées par l’alliance au pouvoir ne tient pas la route. Les municipalités ont des budgets séparés. La MMM a fait la preuve d’une gestion autonome et de proximité.

Ensuite, le triste bilan de ces premiers cinq mois du nouveau gouvernement, ou plutôt l’absence totale de bilan, les atteintes portées aux libertés et à la démocratie et les dérapages verbaux, ont créé au sein de la population un ras le bol incontestable qui va jouer en faveur du MMM.

Il y a aussi la&nbsp présence systématique du MMM sur le terrain et le fait que la plupart des élus mauves vont se jeter dans la bataille. Tout cela&nbsp nous donnera&nbsp un avantage certain.
Nous allons&nbsp faire une très bonne performance. Notre objectif est de reconquérir les cinq villes, y compris la capitale.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires