Steeve Obeegadoo : «Le ministère a négligé l’université de Maurice»

Avec le soutien de

«Le secteur clé de l’éducation nationale – l’enseignement supérieur- est en crise.» Tels sont les propos de Steeve Obeegadoo lors d’une conférence de presse de la commission éducation du MMM ce jeudi 8 août. Il réagissait notamment après le licenciement du vice-chancelier de l’université de Maurice.

Le secrétaire général du MMM, Steeve Obeegadoo, se dit très inquiet de la perception de l’université de Maurice au niveau international mais aussi national. Lors d’un point de presse ce jeudi 8 août, il a notamment commenté le licenciement du vice-chancelier de cette institution en soutenant que le ministre de l’Enseignement supérieur a «négligé l’université de Maurice».



Selon Steve Obeegadoo, la politique du gouvernement visant à accueillir 100000 étudiants d’ici 2020 équivaut à privilégier la quantité au détriment de la qualité de l’enseignement. Selon lui, le campus universitaire n’a déjà pas les équipements et les infrastructures nécessaires pour accueillir le nombre grandissant d’étudiants.



Au chapitre du licenciement du vice-chancelier de l’université, il affirme ne pas comprendre comment l’université est passée à six vice-chanceliers en seulement quatre ans. Ce qui montre, selon lui, une «certaine instabilité au niveau de la gérance de l’université».



Egalement présente à la conférence de presse, Françoise Labelle, demande, elle, que l’octroi des bourses sur la base des critères sociaux ne soit pas uniquement basé sur les revenus familiaux. Mais qu’il faut prendre en compte d’autres critères, comme le nombre d’enfants à charge et le montant du loyer des parents, entre autres.



Lysie Ribot demande pour sa part que la Tertiary Education Commission, (TEC) fasse mieux le suivi des institutions tertiaires de Maurice.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires