Speed Cameras : amnistie aux conducteurs flashés durant la période d’auto-testing

Avec le soutien de

Les conducteurs flashés durant la période d’auto-testing ne seront pas sanctionnés. Une mesure est toutefois envisagée en vue de dissiper la confusion occasionnée par le système d’auto-testing inséré aux caméras de surveillance routière.

C’est la réponse faite par Anil Bachoo, ministre des Infrastructures publiques à une question du député mauve Veda Baloomoody à l’Assemblée nationale, hier mardi 21 mai. «Nous avons soumis cette problématique au Parquet pour conseil», a indiqué Anil Bachoo. Pendant ce testing, la caméra flashe peu importe la vitesse à laquelle un véhicule roule.

Pour rappel, le permis à points ainsi que les «speeds cameras» sont rentrés en vigueur le vendredi 10 mai. Toutefois, six jours après, ils ont été 308 automobilistes à avoir été pris en contravention pour des délits qui requièrent une attribution de points.

Parmi ceux concernés, 160 ont été verbalisés pour excès de vitesse. Il faudra ajouter à cela le nombre de conducteurs qui ont été flashés par les «speed cameras».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires