Sondage Politis: le Parti travailliste se réjouit, son allié se tait et l’opposition fulmine

Avec le soutien de

Le sondage réalisé par DCDM et l’express-dimanche a le mérite d’avoir provoqué de vives réactions dans la classe politique. Seul le Parti travailliste (Ptr) a souhaité réagir pour la majorité alors qu’un fort sentiment d’agacement émane de l’opposition.

Le Premier ministre s’impose en haut du classement des politiciens les plus premiers ministrables. Il est suivi de près par Paul Bérenger, leader historique du Mouvement militant mauricien (MMM) et d’Arvin Boolell, ministre des Affaires étrangères.

Si les résultats du sondage réalisé auprès de 1 800 Mauriciens semblent plaire aux membres du PTr, leurs alliés du Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) se «refusent à tout commentaire». Par contre, les députés de l’opposition, qu’ils soient du MMM ou du Mouvement socialiste militant (MSM), montrent leur agacement et même leur colère dans certains cas.

Sollicitée pour une réaction, Nita Deerpalsing, responsable de l’aile jeune du Ptr, affirme que le sondage démontre la force du Ptr mais aussi celle du MMM.

«Depuis longtemps nous disons que Sir Anerood Jugnauth et le MSM ne valent rien. Les Mauriciens ne sont pas intéressés par leurs palabres. Nous savons que le Ptr et le MMM sont les deux partis les plus ancrés à Maurice», fait-elle ressortir.

Le secrétaire général du PMSD, Mamade Khodhabaccus s’est, lui, contenté de dire que «nous n’avons pas l’habitude de commenter des sondages!».

Pour le MMM c’est une autre lecture qui est faite. Le secrétaire général du parti, Rajesh Bhagwan juge que l’exercice «a fait perdre sa crédibilité à l’expresset que l’agence de presse a voulu faire un cadeau à Navin Ramgoolam».

«Au moment ou le Parti travailliste est au plus bas de sa popularité, ce sondage vient nous dire qu’il est à la tête du classement ! Et puis 600 personnes ne peuvent pas représenter la population en entier !», lâche Rajesh Bhagwan en précisant que le sondage ne tient pas en compte la période des inondations meurtrières du 30 mars dernier. «Pour moi, le vrai sondage se fera le 1er mai prochain à Port-Louis», ajoute-il.

L’observateur politique Jocelyn Chan Law, proche du MMM, remet, lui, en question la méthodologie du sondeur.

«Les conclusions de ce sondage me paraissent assez étonnantes! Il faut voir sa fiabilité. Ma première interrogation est: est-ce que les gens sont vraiment libres de parler au téléphone. Il y a, à Maurice, une forte culture de peur quand il s’agit d’exprimer son opinion politique. Il faudrait faire un sondage pour savoir si les gens se sentent libres au téléphone», affirme-t-il.

Nous avons tenté de recueillir les commentaires des membres du MSM. En parlant aux députés qui ont refusé de donner des déclarations, nous comprenons, toutefois, que le sondage a irrité plus d’un au sein du parti soleil.

«Qu’est-ce qu’on essaie de faire croire ? Que le MMM a tout intérêt de s’allier au Parti travailliste peut-être ?», lâchera un des lieutenants orange.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires