Somalie : Ban Ki-moon demande aux shebabs de renoncer aux violences

Avec le soutien de

Le secrétaire général de l''''ONU, en visite à Mogadiscio, demande aux insurgés islamistes shebabs d''arrêter la violence et de participer au processus de paix en Somalie.

&nbsp"Nous sommes très heureux d''être à Mogadiscio pour marquer la première visite d''une délégation de haut niveau des Nations unies depuis 1993", a déclaré vendredi le secrétaire général des Nations unies, lors d''une conférence de presse aux côtés du président somalien, Sharif Cheikh Ahmed. Le diplomate sud-coréen a par ailleurs appelé les Somaliens à soutenir le calendrier politique qui prévoit l''organisation d''élections législatives et parlementaire l''an prochain.

M. Ban Ki-moon a également indiqué devant la presse que les Nations unies ouvriraient en janvier prochain dans la capitale somalienne un bureau pour les affaires politiques, actuellement dirigé depuis la capitale kényane, Nairobi. Pour que le projet de Ban ait une quelconque signification, il faudrait que l''un des deux plus hauts représentants onusiens pour la Somalie vive effectivement à Mogadiscio, ont dit des diplomates. A noter que la visite du secrétaire général de l’ONU en Somalie n''avait pas été annoncée à l''avance pour des raisons de sécurité.

La Somalie est plongée dans la guerre civile depuis la chute du président Siad Barre en 1991. Les shebabs, qui ont fait vœu d''allégeance à Al-Qaida, tentent depuis plusieurs années de renverser un fragile gouvernement de transition, soutenu à bout de bras par la communauté internationale.

Confrontés à Mogadiscio à une force de l''Union africaine (Amisom) sous mandat de l''ONU, forte de 9 700 soldats, les shebabs ont été contraints de quitter la capitale somalienne en août dernier. Cependant, Mogadiscio est fréquemment le théâtre d''attentats suicide malgré le départ de la plupart des rebelles. Ces derniers doivent également faire face depuis la mi-octobre à un contingent de l''armée kényane, entrée dans le sud du pays pour les neutraliser, ainsi qu''à des soldats éthiopiens entrés en Somalie le mois dernier, selon des témoignages concordants.

Le dernier secrétaire général de l''Onu à se rendre en Somalie était Boutros Boutros-Ghali en 1993.

Photo : Ban Ki-moon et le Premier ministre somalien Abdiweli Mohamed, le 9 décembre 2011, à Mogadiscio.


Sources : Le Monde.fr &amp Reuters.

Le Monde.fr & Reuters.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires