Slalom sur la plage de Mon-Choisy : Bérenger réclame des comptes au commissaire de police

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition exige des explications à la police sur les décisions prises à la suite de l’arrestation de Didier Chabaud. Après avoir mis en danger la vie de dizaines de personnes sur la plage de Mon-Choisy, le ressortissant français a été relâché sur parole.

Paul Bérenger s’insurge contre le traitement qu’a accordé la police à Didier Chabaud, ressortissant français, gérant des casinos Ti-Vegas. Le suspect s’était livré à un véritable slalom parmi des plagistes, dont des enfants venus se détendre à Mon-Choisy, le mardi 17 janvier. Le «&nbsprodéo&nbsp» sur pratiquement un kilomètre de Didier Chabaud — terme utilisé par Paul Bérenger – a été interrompu quand sa BMW cabriolet 650i s’est enlisée dans le sable.

Le leader de l’opposition exige des explications de la part du Commissaire de police. Il veut connaître le nom de l’officier qui a décidé de la remise en liberté sur parole de Didier Chabaud et de celui qui a décidé de retenir la charge provisoire de «&nbspdangerous driving&nbsp».

«&nbspLe comportement de la police est inacceptable. Nous devons savoir qui étaient les deux personnes qui étaient en compagnie du suspect et s’ils ont été soumis à un interrogatoire. Le chauffeur était lui en état d’ivresse. Pourquoi a-t-il été libéré au lieu de passer la nuit au cachot&nbsp? Il faut aussi que nous sachions ce qu’il est advenu de la voiture&nbsp», martèle Paul Bérenger.

La police, rappelle-t-il, n’a pas objecté à la remise en liberté du Français quand il s’est présenté en cour le lendemain. Il demande au Commissaire de police de veiller à ce que ce dernier ne quitte pas le pays comme cela a été le cas pour d’autres ressortissants étrangers, «&nbspdont des trafiquants de Subutex&nbsp».

Paul Bérenger affirme que la population dans son ensemble est «&nbspchoquée et révoltée&nbsp» par ce qui s’est passé. Il exige des réponses du chef de la police en sa qualité de leader de l’opposition. Il réclame des sanctions contre les officiers de police qui auraient fait preuve de laxisme dans cette affaire et que de nouvelles charges plus appropriées au délit soient logées.
Le leader de l’opposition estime que les excuses de Didier Chabaud sont totalement fausses parce qu’il justifie son acte avec des explications «&nbspinacceptables&nbsp», tentant de faire croire qu’il a perdu le contrôle de sa voiture.

Paul Bérenger prévient qu’il suivra de près l’évolution de cette affaire. «&nbspEncore de plus près que le Directeur des poursuites publiques&nbsp», prévient-il. Le leader du MMM ajoute qu’il avait songé à réclamer la déportation pure et simple de Didier Chabaud, mais qu’il préfère que ce dernier reste à Maurice afin de répondre de ses actes devant la justice.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x