Sir Anerood Jugnauth insiste sur un retour vers une politique de rigueur et de discipline

Avec le soutien de

&nbspDans son message de Noël 2011, le président de la République est revenu sur les maux qui affligent la société mauricienne, insistant, notamment, sur la corruption et le gaspillage des fonds publics. Pour sir Anerood Jugnauth, le salut de la nation mauricienne repose sur la transmission des valeurs familiales et le retour vers une politique de rigueur et de discipline.

Dès le début de son discours, SAJ est revenu sur la situation économique difficile à laquelle le pays va être davantage confronté, considérant que tout un chacun serait d’accord avec lui qu’il faudrait se serrer la ceinture. Cela après avoir eu un mot pour les écoliers qui viennent d’avoir leurs résultats du Certificate of Primary Education.

Le président de la République, d’un ton sobre, enchaîne tout de suite après avec le manque d’accountability de ceux qui sont responsables du gaspillage des fonds publics. « Gaspiyaz dan fon publik bizin arete. Bizin ena bann laloi pli sever pou sanksyonn bann gaspiyaz dan servis sivil », a lancé le président. Il rappelle à ce propos qu’ailleurs dans le monde, les responsables sont punis pour de tels actes. « Pa kapav pey dimounn pou zet larzan par lafnet », ajoute-t-il.

SAJ met ensuite en garde contre « le monstre » qu’est la corruption, estimant qu’elle a atteint une « ampleur grandissante ». « Nous devons l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard », souligne le président de la République. Cela en encourageant les citoyens à dénoncer tout acte de corruption.

Autres fléaux sociaux : la drogue de même que les agressions contre les touristes. Pour le premier, il souligne que même les zones rurales sont maintenant touchées et demande tant à la population qu’aux autorités d’assumer leurs responsabilités. Des responsabilités qu’il étend également à la sécurité des touristes.

Après avoir évoqué ces divers problèmes qui affectent la société mauricienne, le président de la République a adressé un appel solennel aux parents pour qu’ils s’assurent de la transmission des valeurs morales à leurs enfants. Cela, dit SAJ, relève d’une impérieuse nécessité si l’on veut éradiquer la délinquance dans le pays. Il appelle également au dialogue entre enfants et parents, appelant ces derniers à exercer davantage de surveillance.

Le président de la République a également exprimé son inquiétude concernant d’autres problèmes auxquels la société doit faire face, dont les conséquences du changement climatique et le surendettement des ménages.

« Il est temps de ramener une politique de rigueur et de discipline au sein de notre société », estime le président de la République.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires