Sir Anerood Jugnauth : « Quand mo pou desane lerla zot ava conner si mo vié »

Avec le soutien de

La démission de Sir Anerood Jugnauth de la présidence n’est plus qu’une question de temps. Il a mis en garde tous ceux qui le croient trop âgé pour descendre dans l’arène politique. C’est ce qu’il a déclaré aux journalistes à l’issue de son discours prononcé, lors du coup d’envoi de la conférence sur les médias à l’hôtel Intercontinental à Balaclava ce mercredi 21 mars.

« Quand mo pou desane lerla zot ava conner si mo vier ». C’est ce qu’a répondu le président de la République Sir Anerood Jugnauth (SAJ), à tous ceux qui croient qu’il est à présent trop vieux pour refaire de la politique active. C’était à l’issue du coup d’envoi de la conférence sur les médias, ayant pour thème : Les médias : où tracer la ligne ? Il faut souligner que le Premier ministre Navin Ramgoolam avait déclaré le 18 mars dernier à la Hindu House que le président « a atteint un certain âge et ne sait plus de quoi il parle. J’espère qu’il aura le courage de descendre dans l’arène politique ».

Le président avait lors de l’ouverture de cette conférence fait une virulente sortie contre la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC). Lors du journal télévisé de lundi, celle-ci avait été sélective dans la façon dont elle a rapporté les attaques de Sir Anerood envers le Premier ministre à la Hindu House.

Sir Anerood Jugnauth a déploré que&nbsp la MBC soit sous le contrôle total du Premier ministre… et opère dans un état d’esprit politique déloyal », a-t- il dit. Ce n’était toutefois que partie remise, car en effet, juste après son discours à l’occasion de la pause café, c’est un Sir Anerood très loquace qui a répondu aux questions des journalistes sans pratiquer la langue de bois.

Et là, le président a enchaîné avec ses critiques à l’encontre de la station nationale et a également plaidé pour la libéralisation de la télévision. Il a une fois de plus taclé le gouvernement en lui reprochant de ne pas être sincère. « Le gouvernement la nek blague blagué. S’il est sincère il aurait lancé la libéralisation de la télévision », a-t-il fait remarquer.

Les journalistes présents n’ont pas manqué de fusiller le président de questions. Ainsi, au sujet de son éventuelle participation au rassemblement du 1er mai à l’occasion de la fête du travail, qui verra le Mouvement Militant Mauricien (MMM) et le Mouvement Socialiste Militant (MSM) partager l’estrade à Port-Louis. « Si mo en dehors, et que je suis libre, je me ferai un plaisir de m’y rendre », a-t-il lancé tout sourire.

L’enthousiasme du président ne lui a cependant pas empêché de critiquer certains articles publiés à son sujet. Il en a profité pour démentir un article de presse qui indiquait qu’il avait décidé d’annuler son voyage pour le Bihar à cause de certaines raisons politiques. « Ce ne sont là que des faussetés. Si vous n’êtes pas sûr d’une information il suffit de m’appeler et je vous répondrai », a-t-il expliqué.

Interrogé quant au départ prématuré de l’Attorney General Yatin Varma, qui avait aussi pris la parole à l’occasion de cette conférence, Sir Anerood s’est contenté de dire « nous conné manière sa gouvernement la ». Il faut souligner que&nbsp l’ouverture de cette cérémonie, avait été marquée par un impair protocolaire, impliquant Yatin Varma. Ce dernier, est en effet, arrivé après le président de la République, et s’était assis sans adresser la parole au président. Yatin Varma a pour sa défense affirmé qu’il ne voyait pas l’importance de saluer le président.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires