Sheila Bapoo estime que Paul Bérenger aurait du défendre Nandanee Soornack

Avec le soutien de

La présidente de l’aile féminine du Parti travailliste (PTr) s’étonne que le leader de l’opposition ait choisi de défendre Yogida Sawmynaden alors que ce dernier a pris des photos de Nandanee Soornack «sans autorisation».

Apres la Private Notice Question sur «l’affaire Nandanee», l’aile féminine du PTr est montée au créneau, lors d’une conférence de presse, ce mercredi 19 décembre. La présidente de l’instance rouge fustige Paul Bérenger pour la position prise à l’Assemblée nationale. Sheila Bapoo l’accuse d’avoir condamné l’activiste rouge alors que, estime-t-elle, c’est la démarche de Yogiga Sawmynaden que le leader de l’opposition aurait dû condamner.

«Le plus scandaleux, c’est que le leader de l’opposition a protesté contre le fait que la dame a saisi les deux portables de celui qui prenait les photos pour les remettre à la police», s’insurge Sheila Bapoo.

Elle s’étonne que Paul Bérenger ait choisi de condamner la victime plutôt que l’acte dont a été victime Nandanee.

«C’est cela qu’on appelle protéger la femme?», s’interroge la ministre de la Sécurité sociale.

L’incident à l’origine de toutes ces réactions s’est produit dans l’enceinte de la SSS Maurice Curé, transformé en contre de dépouillement pour le ward IV de Vacoas/Phoenix, le 10 décembre dernier. Nandanee Soornack, qui se présente comme une activiste du PTr soutient que l’agent du Mouvement socialiste militant, Yogida Sawmynaden, l’a photographiée, à son insu.

Ce dernier a été arrêté, le mardi 18 décembre, et traduit en cour de Curepipe sous une charge provisoire de «using telecommunications device to commit mischief». Il a été libéré après s’être acquitté d’une caution de Rs 10 000.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires