Seychelles : des observateurs locaux pour la présidentielle de mai

Avec le soutien de

Le Conseil électoral des Seychelles va se pencher sur une demande faite par l''''association LUNGOS, unité&nbsp de liaison de la société civile,&nbsp pour qu''un groupe d''observateurs locaux puissent surveiller le scrutin présidentiel du 19 au 21 mai prochain, a-t-on appris jeudi auprès du Bureau du commissaire des élections.

Si cette demande est acceptée, ce sera la première fois que des habitants locaux observeront le scrutin depuis que le pays a renoué avec le multipartisme en 1990. Seuls des observateurs étrangers étaient présents aux Seychelles lors des élections tenues depuis cette date.

Pour le scrutin de mai, le bureau du commissaire des élections a déjà invité le Commonwealth, l''Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la Commission de l''Océan Indien et la Communauté de développement de l''Afrique Australe (SADCC) à dépêcher&nbsp des équipes d''observateurs aux Seychelles.

Par ailleurs, le Commonwealth qui avait envoyé une équipe d’évaluation politique dans le pays la semaine dernière avait fortement appuyé la demande faite par LUNGOS.

Ramkalawan en lice

Le révérend Wavel Ramkalawan (à gauche sur la photo)&nbsp sera le candidat du Seychelles National Party (SNP), le principal parti politique d''opposition des Seychelles. Ramkalawan, qui est le chef de file de l''opposition parlementaire, aura comme colistier Nicholas Prea, le député de la circonscription de Bel Ombre dans le nord de Mahe.

Du&nbsp coté du parti au pouvoir, Lepep, son leader, aussi&nbsp le président de la République sortant , James Michel (à droite sur a photo),&nbsp sera candidat à sa propre succession et aura comme colistier le vice-président de la République Danny Faure.

Source : Agence de presse Chine Nouvelle.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires