Seychelles : Des dettes de 20 millions d’euros annulées

Avec le soutien de

Selon un accord bilatéral signé entre la France et les Seychelles, entre Philippe Delacroix, ambassadeur de France, et Ahmed Afif, secrétaire général au ministère des Finances et du Commerce extérieur des Seychelles, des dettes d’un montant total 19 800 000 d’euros ont été rayées.

Lors d’une conférence de presse, hier, le ministre seychellois des Finances, Danny Faure, qui est également vice-Président de la République, a indiqué que l’annulation de cette dette permettra à l’archipel d’approfondir ses relations avec ces pays, regroupés sous l’appellation Club de Paris, qui seraient disposés à aider financièrement les Seychelles dans des programmes sociaux. «Davantage de devises étrangères seront disponibles pour les importateurs et les opérateurs touristiques», a ajouté le ministre, qui était encadré de Pierre Laporte, gouverneur de la Banque centrale des Seychelles, et de Ahmed Afif.

Après réouverture des discussions entre les Seychelles et le Club de Paris, la signature de cet accord porte sur un montant de 44 millions d''''euros. Les 55% restants de la dette ont été rééchelonnées sur 18 ans, avec une période de grâce de 5 ans, sous condition que les Seychelles remboursent la dette.

Danny Faure a estimé que cet accord ouvre de nouvelles perspectives pour le secteur privé et permettra l’approfondissement des relations bilatérales avec les huit pays européens membres du Club de Paris. Et d’ajouter : «Le programme de réformes économiques porte ses fruits. Cela a rendu possible parce que le pays s’est conformé à ses obligations par rapport aux réformes économiques et a pu atteindre ses objectifs.»

La restructuration de la dette des Seychelles fait partie du programme de réformes économiques soutenu par le Fonds monétaire international, mis en place en octobre 2008.

Pour Danny Faure cette annulation renforce la capacité de négociation des Seychelles avec des créanciers non-bilatéraux de même qu’avec les banques commerciales pour d’autres restructurations.

«Notre programme de réformes économiques est sur les rails. Nous avons limité les emprunts du gouvernement à US $ 35 millions par an, et nous emprunterons seulement à des taux concessionnaires», a aussi dit le ministre Faure.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires