Services de voirie : L’Etat va faire payer tous les Mauriciens révèle Paul Bérenger

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition vient de lever un nouveau lièvre. Il accuse le gouvernement de vouloir réduire son aide aux collectivités locales et de forcer les consommateurs à les subventionner.

L’Etat compte de nouveau mettre la main dans les poches des contribuables. Il veut taxer tous les Mauriciens à hauteur de Rs 50 par mois, lequel chiffre sera ensuite augmenté par 50 % durant deux années consécutives, afin de financer le ramassage d’ordures par les collectivités locales.&nbsp

C’est la révélation faite par le leader de l’opposition, Paul Bérenger, lors de sa conférence de presse hebdomadaire ce samedi 23 avril à Ebène. Documents à l’appui, il avance que le ministère des Administrations régionales est venu dans ce projet dans le cadre de l’initiative du gouvernement central de réduire les aides aux collectivités locales.

Dans une correspondance du ministère de l’Energie et des Utilités publiques et datant du 7 avril, il est indiqué que cette redevance apportera des revenus de Rs 190 millions aux collectivités locales en 2012. Avec la hausse de 50 % dans les deux années à venir, il passera à Rs 290 millions et Rs 390 millions.

L’Etat veut négocier soit avec le Central Electricity Board (CEB) ou la Central Water Authority (CWA) comme ils le font déjà pour collecter la redevance pour la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) et la Waster Water Management Authority (WWMA). Ce projet devra être appliqué après le 1er mai, date à laquelle les partis politiques mesurent leur force en tenant un meeting, selon le leader de l’opposition.&nbsp

Cette affaire est du pain béni pour Paul Bérenger qui rappelle que les citadins paient déjà une note variant entre Rs 1 053 et Rs 3 077 pour bénéficier des services de voirie. Sans compter un frais additionnel oscillant entre Rs 662 et Rs 2 400.&nbsp&nbsp

« Le gouvernement est en train de réintroduire de façon déguisée la NRPT dans les régions rurales (Ndlr : la National Residential Property Tax) alors qu’elle l’a récemment abolie » avance le leader du Mouvement militant mauricien (MMM). « Apprendre que le gouvernement a l’intention de venir avec ce projet malgré l’inflation est choquant », ajoute-t-il.

Ce projet, selon Paul Bérenger, indique clairement que le gouvernement ne va pas aller de l’avant avec la création de douze municipalités additionnelles. Faute d’argent, rappelle-t-il, citant une réponse du ministre de tutelle, Hervé Aimée. Il réclame de ce fait la tenue des élections municipales au plus vite.

Le leader mauve n’a pas manqué non plus de revenir sur l’affaire du « hedging » de carburant par la State Trading Corporation (STC) alors que le ministre Rajesh Jeetah avait un maroquin au Commerce. Il déplore que les consommateurs ont eu à payer Rs 4,7 milliards pour cet exercice désastreux et que des prêts ont été contractés auprès d’institutions bancaires, sans consultation avec le Conseil des ministres.

Il est revenu avec le contrat passé avec la firme indienne Mangalore, ce qui avait provoqué un tollé à l’époque, indiquant que celle-ci est poursuivie par l’Etat pour trois cargaisons de produits pétroliers contenant de la saleté. Ce qui coûtera une perte de Rs 110 millions.

Quant aux différents dossiers sur lesquels le gouvernement a dû faire marche arrière durant ces dernières semaines, Paul Bérenger n’a eu qu’un mot à la bouche, « incompétence ». Il s’en prend également au Premier ministre, Navin Ramgoolam, d’avoir invité son auditoire à venir assister à son meeting du 1er mai alors qu’il était devant un parterre de bailleurs de fonds et de fonctionnaire lors de l’inauguration de la route reliant Mare-d’Albert à Gros-Bois.

Le leader de l’opposition s’indigne également que le chef du gouvernement, qui se trouve aussi être le ministre de l’Intérieur, n’ait pas encore décidé d’octroyer une promotion aux sergents ayant réussi à leurs examens il y près de deux ans.&nbsp
&nbsp
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires