Santé: Quelque 200 personnes intoxiquées par du «kebab et tika» à la gare de Flacq

Avec le soutien de

Le personnel de l’hôpital de Flacq a fort à faire ce 24 décembre. Entre 22h hier et 11h ce matin, environ 75 personnes ont reçu des soins après avoir été intoxiquées en consommant du kebab ou des Tika à la gare de Flacq.

Pendant toute l’après-midi, des malades continuent de se rendre à l’hôpital de Flacq après avoir consommé ces aliments chez le même vendeur. Ils présentaient des symptômes d’intoxication comme le vomissement et la diarrhée.

Une source officielle estime qu’environ 200 personnes ont été intoxiquées. A cette après-midi, dix-huit personnes sont sous surveillance à l’hôpital, parmi quatre enfants. Leur état est jugé stable. Parmi les intoxiqués, le plus âgé a 84 ans.

Shanta Lobin qui a consommé du tika hier après-midi vers 13h s’est rendue à l’hôpital 24 heures après, très affaiblie. «J’ai commencé à me sentir mal, ce matin. J’avais de la fièvre et je souffrais de vomissement. J’avais acheté du tika avec à la mayonnaise à la gare de Flacq. Je n’avais rien noté d’anormal dans le goût», raconte-t-elle. Les urgences de l’hôpital de Flacq étaient bondées de malades présentant les mêmes symptômes. Ils ont tous consommaient soient du kabab ou du tika chez le même marchand.

Bhavish Sobrun, 23 ans, est un habitué de ce marchand de sandwich. Il est tombé malade pendant la nuit, croyant alors à une simple fièvre. «Je me sentais mal pendant la nuit. J’ai pris un médicament, cela s’est calmé. Mais ce matin, j’ai commencé à vomir», confie-t-il.

Les premiers malades se sont rendus à l’hôpital hier soir. Ce matin lorsque le responsable du service s’est rendu compte qu’il est face à une situation grave, il a donc mobilisé tous les médecins. Le Dr Ramesh Ramlogun, le responsable de l’hôpital de Flacq, attend que d’autres malades se rendent à l’hôpital pour se faire soigner. «Je demande au public de faire attention en consommant au bord de la route surtout en cette période forte chaleur», conseille-t-il. Les médecins demandent au public de ne pas manger de la mayonnaise exposée à la chaleur.

Des éléments de la Flying Squad du ministère de la Santé ainsi que des inspecteurs ont saisi le matériel du commerçant qui a eu l’ordre de fermer boutique en attendant la fin de l’enquête. Les officiers du ministère de la Santé ont également pris des échantillons de plusieurs produits pour être analysés.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires