Santé : Pas de recrudescence de fièvre chez les enfants, dit le ministère de la Santé

Avec le soutien de

Le ministère de la Santé, par la voix du docteur Anil Deelchand, directeur par intérim de la section Health Service, rassure la population par rapport à une recrudescence de cas de fièvre qui toucherait principalement les enfants en bas âge.

Cependant le docteur Deelchand avoue qu’avec le temps inclément qui a prévalu sur l’île les cas de fièvre pourraient augmenter. «Le nombre de cas est légèrement supérieur à la normale à cause de l’instabilité du climat, mais il n’y a rien d’alarmant. Pas d’épidémie, ni d’infection virale à signaler», affirme le porte-parole du ministère de la Santé.

Ce sont les pédiatres exerçant dans le privé qui avaient, en début de semaine, fait état d’un nombre croissant d’enfants souffrant de fièvre. Ils recevraient de nombreux cas d’enfants fiévreux. Certains avec des températures atteignant 39°.

Selon le docteur Oodesh Naïk, la cause majeure de cette montée de fièvre serait une infection intestinale. «Les grosses pluies de ces derniers jours ont provoqué un fort taux d’impuretés véhiculées à travers l’eau du robinet», affirme le pédiatre exerçant dans le privé.

Il recommande aux familles de faire bouillir l’eau du robinet avant de l’utiliser. Cela ne suffit pourtant pas à arrêter les infections. Il y a d’autres précautions à prendre. «Il ne suffit pas de faire bouillir l’eau pour la boire seulement. Il faut bouillir l’eau pour se laver, se brosser les dents. La contamination passe par la bouche, les yeux également. Il est donc nécessaire de faire bouillir l’eau pour toute utilisation domestique. Ces précautions sont nécessaires plus particulièrement pour les enfants», ajoute-t-il. Il est nécessaire de prendre ces précautions pour éviter que l’enfant soit pris par une forte poussée de fièvre et des douleurs à l’estomac.

Les autorités apportent des nuances par rapport à ces propos. «C’est sûr qu’avec les fortes pluies de ces derniers jours, il y a des régions qui sont plus touchées que d’autres. Il est toujours prudent de faire bouillir l’eau du robinet. Il faut savoir que le ministère émettra des communiqués, s’il y avait un souci à l’utilisation domestique de cette eau. De toute façon c’est dans la politique du ministère d’avertir la population. Mais il n’y a rien d’inquiétant», rassure le docteur Anil Deelchand, directeur par intérim de la section Health Service du ministère de la Santé.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires