Sandhya Boygah intègre le MSM et expose ses tribulations de décembre 2010

Avec le soutien de

La page travailliste est tournée pour Sandhya Boygah. L’ancienne vice-présidente du conseil de district de Pamplemousses-Rivière du Rempart, adhère le MSM. Elle annonce avoir rencontré Pravind Jugnauth puis Sir Anerood.

Amère avec le Parti travailliste depuis sa déconvenue du 17 décembre 2010, lorsqu’elle avait été forcée de se désister de la présidence du conseil de district de Pamplemousses-Rivière du Rempart malgré son élection, Sandhya Boygah change de camp. «Le temps de réflexion est terminé. Il y a quelques semaines, j’ai rencontré Pravind Jugnauth et puis Sir Anerood Jugnauth. Désormais, j’apporterai tout mon soutien au Remake 2000,» a-t-elle annoncé à la presse, ce jeudi 6 décembre 2012.

Sandhya Boygah affirme avoir fait campagne aux élections villageoises pour le MMM-MSM à Rivière du Rempart où cette coalition a remporté six sièges sur neuf. L’ex-travailliste dit avoir été déçue par son ancien parti. «Il n’a pas de reconnaissance, surtout envers les femmes,» a-t-elle insisté.

Elle est revenue sur l’épisode du 17 décembre 2010. «Une heure à peine après mon élection, des pressions ont été exercées sur moi et sur les conseillers pour que je me retire de la présidence, même si j’avais été élue démocratiquement. Plus tard, un policier a délivré un courrier chez moi pour annoncer ma suspension du parti travailliste. Deux jours après, le ministre Aimée m’a appelé pour me dire que je ne dirige pas la majorité,» devait-elle affirmer.

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires