SAJ: La rencontre avec le MMM mercredi sera déterminante pour le Remake 2000

Avec le soutien de

Sir Anerood Jugnauth déclare que la rencontre au sommet entre le MMM et le MSM le mercredi 25 juillet 2012 sera déterminante pour l’avenir du Remake de 2000. Il a aussi démenti une déclaration de Paul Bérenger à l’effet qu’il lui a demandé de ne pas seconder la motion pour l’élection de Kailash Purryag au poste de Président de la République.


Sir Anerood Jugnauth annonce la couleur. L’ancien président de la République, qui est descendu dans l’arène il y a quatre mois pour se poser en challenger du Premier ministre, Navin Ramgoolam, déclare que la rencontre prévue entre les dirigeants du Mouvement socialiste militant (MSM) et le Mouvement militant mauricien (MMM) ce mercredi 25 juillet 2012 sera déterminante pour l’avenir du Remake 2000.

Il intervenait aux côtés de son fils, Pravind Jugnauth, lors d’une conférence de presse ce samedi 21 juillet 2012 pour commenter les différends rencontrés entre les deux partis dans le courant de la semaine. Pour Sir Anerood, la confiance en la sincérité de Paul Bérenger afin de botter le Parti Travailliste hors du pouvoir, est sans faille.

Cette position, indique Sir Anerood, perdurera jusqu’à ce que surgissent des preuves irréfutables qui justifient une remise en cause de l’alliance MSM/MMM. C’est le sentiment qui s’est dégagé à la suite d’une série de questions de la presse aux Jugnauth, père et fils.

Ces questions portaient essentiellement sur la crédibilité accordée à Paul Bérenger après sa série de « contacts » avec Navin Ramgoolam autour de la réforme électorale. Et surtout quant au changement de ton du chef du gouvernement à l’égard de Paul Bérenger ainsi que la décision de ce dernier d’assister à la prestation de serment du Président, ce après qu’il ait convaincu son prédécesseur de quitter Le Réduit.

Interrogé sur l’annulation de leur conférence de presse conjointe, Sir Anerood parle de « malentendu ». Un malentendu autour duquel les deux leaders se sont entretenus en milieu de semaine. « La seule chose que j’ignorais, c’était l’identité de l’intermédiaire qui établissait des contacts entre le MMM et le Parti Travailliste. Quant à ces contacts, c’est une démarche dont Paul m’a tenu au courant », dit-il.

Pravind Jugnauth, décontracté, a comparé le couac de l’alliance à une fuite dans une chambre à air. « Cela se répare. Tout est possible. On peut réparer la chambre à air et reprendre la route. On peut tout aussi bien changer de pneu. Il n’est pas interdit d’envisager un changement de conducteur si la situation l’exige », dit-il en forme de boutade.

Ainsi, la réunion de mercredi permettra aux leaders des deux partis d’accorder leur violon. Pour Sir Aneroood et sol fils, le Remake 2000 est plus « vivant » que jamais. Vieux routier de la vie politique mauricienne, Sir Anerood dit être en mesure de faire la distinction entre les jeux et les véritables enjeux de la vie politique.

A la fin de la conférence de presse du MSM, l’information que Paul Bérenger a déclaré, quelques instants plus tôt lors de sa rencontre avec la presse, que Sir Anerood lui aurait dit de ne pas seconder la motion pour l’élection de Kailash Purryag comme Président de la République n’a pas fait plaisir aux dirigeants du Sun Trust. Personne n’a voulu prendre pour argent content le fait que Paul Bérenger aurait pu faire une telle déclaration dans le but de plomber l’alliance MSM/MMM.

Sir Anerood a, toutefois, indiqué qu’il n’a jamais dit de pareilles choses à Paul Bérenger. Un autre dirigeant du MSM a mis sur le compte de la peur, les rumeurs concernant une rupture de l’alliance MSM/MMM. « Cette alliance est imbattable sur le terrain. Le Parti Travailliste le sait que trop bien. Ce n’est pas par hasard que le nom de Remake 2000 a été formulé. La répétition de l’exploit de l’an 2000 n’est pas un mythe. Elle est réelle ».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires