SAJ à la Hindu House : « Les patriotes doivent réagir si le pays va à la dérive »

Avec le soutien de

Le président de la République a critiqué la situation du Law and Order dans le pays, appelant à une « police efficace ». Il invite également les citoyens à prendre les choses en main s’ils estiment que le pays se dirige tout droit vers un « précipice ». Il intervenait à la Hindu House à l’occasion de la préparation de la fête du Divali aux côtés du Premier ministre, de son fils et d’autres personnalités politique.

Chassez le naturel, il revient au grand galop. Sir Anerood Jugnauth, le président de la République, invite instamment « les patriotes à réagir si le pays va à la dérive et se dirige vers un précipice ».

Il intervenait en début de soirée du dimanche 16 octobre à la Hindu House, à Cassis, à une cérémonie marquant les préparatifs pour la Fête de la Lumière, le Divali. Cela, alors qu’il était aux côtés du Premier ministre, Navin Ramgoolam, de son fils, Pravind Jugnauth, ainsi que d’autres personnalités politiques, exception faite des membres du Mouvement militant mauricien (MMM).

Le Président intervenait alors peu après l’intervention aux accents mystiques du chef du gouvernement et de celle de l’homme fort de la Hindu House, Viren Ramdhun, qui, lui, en a appelé sans ambiguïté à la cohésion entre le Parti Travailliste (PTr) et le Mouvement socialiste militant (MSM).

Expliquant avoir bien capté le message de Viren Ramdhun, sir Anerood a souligné que tout le monde dans cette salle est « réuni comme une seule famille ». Et que la fête du Divali est une occasion pour tous, tous les Mauriciens confondus, de réfléchir sur l’avenir du pays.

Le Président a ainsi insisté sur le fait qu’il est confiant que Maurice fera face à la crise économique qui s’annonce. Et que c’est là l’occasion pour les citoyens, voire les patriotes et les jeunes, de prendre leurs responsabilités afin que tous vivent en parfaite harmonie.

« On doit passer le flambeau à nos enfants. En leur donnant tous les moyens pour qu’ils aient une bonne instruction et qu’ils réussissent dans la vie. On doit croire dans l’égalité des chances et non en parler uniquement », a-t-il fait ressortir.

Sir Anerood a également indiqué qu’une « police efficace » et une « loi bien sévère » sont nécessaires pour venir à bout des fléaux de la société, plus particulièrement la drogue. A ses yeux, les actes de violence, les attaques à main armées ainsi que les homicides atroces ne font qu’entamer la réputation de Maurice.

« Moi, mon devoir est de faire respecter la Constitution… L’unité, la paix, l’harmonie et la stabilité sont des conditions essentielles afin que le pays progresse. Le devoir de tout citoyen de tout faire et de s’unir pour maintenir ces conditions essentielles… Il faut se rappeler que le devoir de chaque vrai patriote est de réagir si son pays va à la dérive, se dirige vers un précipice. Il doit faire tout son possible afin que cela ne se produise pas. Cela s’applique à tous les pays du monde », a conclu le Président.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires