SAJ à Bambous Virieux : « Navin Ramgoolam n’est pas un Premier ministre sérieux»

Avec le soutien de

Le leader du remake de 2000 soutient qu’il est dans l’intérêt du Premier ministre de rendre le pouvoir au peuple le plus tôt possible à travers les élections générales.

« Plus li pou tarde pou donne election plus dimoune pou degoute li ». C’est ce qu’a affirmé Sir Anerood Jugnauth, le leader de l’alliance Mouvement Militant Mauricien (MMM)/Mouvement Socialiste Militant (MSM), a l’occasion d’un congrès politique a Bambous Virieux, soit dans la circonscription No 11 (Grand-Port/Rose-Belle). L’ancien président de la République a, par la même occasion, lancé un appel a la population afin qu’elle cesse de faire confiance au gouvernement de Navin Ramgoolam.

« Les Mauriciens ont tendance à préférer Navin Ramgoolam, mais pendant combien de temps encore comptez-vous vous laisser berner », s’est-il interrogé. Sir Anerood Jugnauth estime que le peuple ne peut continuer à tolérer les agissements du gouvernement. « Il vous faut leur tourner le dos », a-t-il déclaré.&nbsp&nbsp

Sir Anerood Jugnauth est également d’avis qu’avec le gouvernement actuel, la dette économique va se détériorer, il a ainsi fait part de ses prévisions. Selon lui, la dette économique avoisinera les Rs 250 millions d’ici 2015 si la situation reste inchangée. Les différents déplacements du chef du gouvernement à l’étranger ont aussi été commentés. Pour le leader de l’alliance MSM/MMM, Navin Ramgoolam utilise toutes sortes de prétextes pour voyager. « Ce n’est pas un Premier ministre sérieux », a-t-il insisté.

Auparavant, c’était le leader de l’opposition, Paul Bérenger, qui avait pris la parole. Lors de son intervention, il n’a pas manqué de critiquer le chef du gouvernement qui est, à son avis, en train de « violer la démocratie », notamment en renvoyant les élections municipales. « Les élections auraient dû avoir lieu depuis deux ans mais ils sont toujours en train d’amener la loi afin de renvoyer les élections municipales », s’est-il exclamé. Selon le leader des mauves, cette situation a assez duré « plus donne election plus tot, le mieux c’est », a-t-il poursuivi.


Paul Bérenger a aussi déploré les manquements qui existent dans les infrastructures dans la région de Bambous Virieux. Il dit regretter le manque de développement et soutient que si rien n’est fait, cette région court un grand danger « nous serons témoins d’un grave accident ou d’un glissement de terrain », a-t-il dit.&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires