SAJ : «On ne négocie pas avec le PTr pour retourner au pouvoir

Avec le soutien de

«SI mo vinn PM, mo pou avoy li dan casso. Li bizin peye pou seki li fi nn fer.» Devant une assistance de 250 personnes, sir Anerood Jugnauth (SAJ) n’a pas mâché ses mots à l’égard de Navin Ramgoolam, hier soir, à Petit-Raffray. Lors de ce congrès, l’ex-président de la République a également démenti tout rapprochement entre le Mouvement socialiste militant (MSM) et le Parti travailliste (PTr).

«Zame sa pou arive. Mo prefer ress dan karo kann. Si sa arive, mo kitt tou mo ale», a affirmé SAJ au sujet d’un eventuel rapprochement avec le PTr. Il a réitéré sa confi ance dans le remake 2000 qui est, selon lui, «le cauchemar» de Navin Ramgoolam. C’est ce qui pousserait ce dernier, dit-il, à «tout faire pour casser» l’alliance entre le MMM et le MSM. SAJ a aussi exhorté la population à se mobiliser pour que le PTr quitte le pouvoir. «Zot bisin vir ledo avek bann dimoun PTr ki vinn guett zot. Ou ki desid ou lavenir.

Zot pou rekolte seki zot seme», a-t-il affi rmé. L’ex-président de la République s’est également dit étonné que le Premier ministre se soit déplacé à Londres pour voir un avocat, car ce dernier aurait pu venir à Maurice.

Il a également critiqué la gestion du pays, car, selon lui, le PTr n’agit pas dans l’intérêt des travailleurs. «Zot pe distribye later letat. Bann riss pe vinn pli riss. Ladrog pe fer ravaz», a affi rmé l’ex-président.

SAJ a promis à son auditoire qu’il fera Navin Ramgoolam «payer pour ses fautes» une fois qu’il sera au pouvoir. Lors de son allocution, Pravind Jugnauth a, pour sa part, commenté le litige qui oppose actuellement la Mauritius Sugar Producers’ Association au Joint Negotiating Panel.

«Navin Ramgoolam fait croire qu’il soutient les employés de l’industrie cannière, mais c’est faux. En 2007, il a conclu un accord avec le patronat de cette industrie qui a abouti à l’augmentation du prix du sucre sur le marché local», a fait ressortir le leader du MSM.

Concernant le projet JinFei, Pravind Jugnauth a déclaré qu’il avait reçu des informations selon lesquelles le promoteur du projet disposerait d’un permis pour morceler le terrain loué à bail de l’Etat. Et le promoteur prévoirait de vendre les parcelles de terrains aux Mauriciens.

Le député Ashit Gungah, qui présidait la réunion d’hier soir, a, lui, souligné qu’il était resté fidèle au MSM. Ce, contrairement aux rumeurs selon lesquelles il aurait rejoint le parti de Navin Ramgoolam, a-t-il précisé.

Par ailleurs, Prakash Meenowa et Vinay Sobrun, deux membres du MMM, étaient également présents à la réunion.Lors de son discours, Vinay Sobrun a, comme Ashit Gungah et Pravind Jugnauth avant lui, réclamé des élections municipales et villageoises au plus vite.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires