Sécurité sociale : Rs 25 millions de pensions surpayées

Avec le soutien de

Selon le rapport de l’Audit, le ministère de la Sécurité sociale a dépensé Rs 25 millions de pensions en surplus. Soit à 1 564 bénéficiaires.

Des pensions a continué à être surpayées en 2010 avec 485 cas. Ces excès sont dus au fait que des bénéficiaires sont décédés mais qu’il n’y a pas eu de suivi adéquat. Outre les décès, le remariage des veuves, la prolongation du voyage des bénéficiaires ou des erreurs dans le système ont facilité ces excès.

Dans l’optique d’avoir un contrôle sur les retraités, un arrangement a été passé avec le Passeport and Immigration Office (PIO) afin de récolter les informations sur leurs séjours à l’étranger. Malheureusement, cet échange d’informations est encore en rodage pour des raisons de sécurité.

D’après le rapport de l’Audit, une aide sociale de l’ordre de Rs 9, 2 millions n’a pas été répertoriée en 2010. Entre 2006 et 2007, c’est près de Rs 51 millions de paiements n’avaient pas été notées. En réponse ces manquements, la ministre a souligné que le système informatique avait subi des pannes, d’où ces erreurs. D’autant qu’à l’époque, tous les bureaux de la Sécurité sociale n’étaient pas informatisés.

En 2010, 369 personnes avaient bénéficiaires des pensions de bases tandis que 104 personnes recevaient une aide sociale. Ils étaient 246 à recevoir une double aide. Le directeur de l’Audit, Rajun Jugurnath, stipule aussi qu’il y a une lacune au niveau des fichiers pour ceux qui bénéficient des deux aides.

À la fin de l’année 2010, 131 nouveaux cas de pensions surpayés ont été enregistrés. Des aides d’un montant de Rs 687 119 ont été enregistrées pour quelque 800 cas, les bénéficiaires recevaient plusieurs aides sociales.

Plusieurs solutions sont proposées dans le rapport de l’Audit : une investigation plus poussée avant d’attribuer une pension et un fichier pour chacun des bénéficiaires.

En décembre 2010, Rs 10,9 millions ont été déboursées par le ministère de la Sécurité sociale aux démunis. Seulement 5% des familles vivant sous le seuil de la pauvreté tandis que 89 % des familles touchent une allocation vivent au-dessus du seuil de pauvreté.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires