Rs 83 millions pour le premier «Form VI College» de Piton

Avec le soutien de
Le premier Form VI collège de Piton est désormais une réalité. Construit au coût de Rs 83 millions, ce collège, qui compte une quarantaine de salles de classe, accueille 140 étudiants. L?établissement se trouve dans la circonscription n°7 (Piton?Rivière-du-Rempart), là où se tiendra la prochaine joute électorale. Les étudiants du Piton State College concourront pour la première fois l?année prochaine aux premiers examens de la Higher School Certificate (HSC). Ambitieux, certains affirment déjà viser la palme de lauréat. Le Piton State College ? réservé uniquement aux garçons ? est pourvu de cinq laboratoires, d?une salle informatique, d?une bibliothèque, et de terrains de volleyball et de basketball. La deuxième phase du projet, dont les travaux démarreront très prochainement, concernera la construction d?un Leasure Park, d?un terrain de football et d?un gymnase, qui seront bénéfiques aux jeunes de l?endroit après les heures de classe. L?inauguration du collège a été effectuée hier par le vice-Premier ministre, Pravind Jugnauth, en présence des ministres Anil Bachoo, Ravi Yerrigadoo et Steven Obeegadoo, et du Secrétaire Parlementaire Privé PPS, Jay Prakash Menowa. La présence du candidat de l?alliance MSM-MMM, Prakash Maunthrooa, n?est pas non plus passée inaperçue. ?Caring government? Les ministres qui se sont adressé à l?assistance ont tiré à boulets rouges sur l?ex-gouvernement, tenu par le Parti travailliste (PTr), accusé de n?avoir rien fait durant quatre ans et demi au pouvoir, que ce soit dans le domaine de l?éducation, de la loi, de la sécurité, de la santé publique? Si Pravind Jugnauth a accusé le gouvernement du PTr d?avoir «gâché» les relations entre Maurice et l?Inde en accusant un retard considérable à la réalisation du Rajiv Gandhi Science Centre, Steven Obeegadoo a lui donné la réplique à ceux qui affirment que le programme de construction d?école ne sert à rien sans les élèves. «Grâce à cette politique, dit-il, le gouvernement aura la chance d?appliquer l?école obligatoire jusqu?à 16 ans à partir de 2005». Anil Bachoo dit pour sa part que la construction de ce collège est «la preuve concrète que nous avons à faire un caring gouvernment». Le ministre des Infrastructures publiques poursuit : «Grâce à cette réforme, nous avons pu mettre fin à ce martyr qu?enduraient nos enfants au niveau du CPE.» D?après Jayprakash Menowa, il est faux de dire que la réforme de l?éducation met fin à l?élitisme. «Au fait, l?élite s?étend maintenant jusqu?à la campagne avec la construction des nouveaux collèges», dit-il. La fonction terminée, l?assistance a eu droit àune fête culturelle et à des rafraîchissements. Le temps pour les ministres et le candidat de l?alliance MSM-MMM de tâter le pouls des habitants avec, pour principal sujet de conversation? la joute électorale au n°7.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires