Rodrigues : Le MMM souhaite de nouvelles élections à l’Assemblée régionale

Avec le soutien de

Le leader du MMM propose la dissolution de l’Assemblée Régionale de Rodrigues et l’organisation des élections dans un délai raisonnable.&nbsp

Après la démission de Johnson Roussety du poste de Chef commissaire de Rodrigues, le vendredi&nbsp 7 janvier, Paul Bérenger, le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM), suggère que de nouvelles élections régionales aient lieu. Ce qui permettra de choisir un nouveau chef commissaire.

«Maintenant que Johnson Roussety a démissionné,&nbsp il est souhaitable, pour les Rodriguais et pour la République de Maurice, qu’il y ait des élections, dans des délais raisonnables, pour choisir un nouveau Chef commissaire à Rodrigues». C’est ce qu’a déclaré Paul Bérenger,&nbsp lors de son premier point de presse de l’année 2011, ce samedi 8 janvier, au Four Points by Sheraton, à Ebène.

Le leader des mauves a aussi ajouté que si l’Assemblée Régionale de Rodrigues n’arrive pas à élire un Chef commissaire dans l’immédiat, c’est le Président de la République qui détient le pouvoir de nommer quelqu’un à ce poste.

Paul Bérenger soutient aussi que le ministre de Rodrigues, Nicolas Von Mally, fait preuve de non-respect envers le Président de la République et le Premier ministre, quant à la tenue des élections régionales.

«Premièrement, Von Mally a demandé au Président de la République de révoquer le Chef commissaire de Rodrigues. Heureusement que le Président de la République a refusé une telle demande. Et maintenant le ministre de Rodrigues vient déclarer qu’il n’est pas question d’organiser les élections. Je trouve que c’est un signe de manque de respect envers le Président de la République et le Premier ministre», affirme le leader du MMM.

Par ailleurs, lors de sa conférence de presse, Paul Bérenger a aussi abordé la question des élections municipales. Il est d’avis que le projet de loi concernant les collectivités locales, actuellement en préparation, devrait être finalisé et présenté au Parlement pour que les élections municipales soient tenues dans les plus brefs délais.

«Nous adressons une sévère mise en garde au gouvernement pour qu’il y ait une élection Fair Play. Le gouvernement doit&nbsp s’abstenir de toute manipulation. Nous avons consulté une fois de plus le Local Government Act préparé&nbsp par l’ancien juge Robert Ahnee et voté en 2003. Il est excellent. Maintenant nous souhaitons que celui proposée par le ministre Hervé Aimée soit finalisé et présenté aux parlementaires», soutient le dirigeant du MMM.

L’autre préoccupation du MMM, en ce début d’année, est la sécheresse. Le Leader de l’opposition soutient qu’il n’y a qu’une solution au problème de pénurie d’eau dans le pays, celle de créer une unité&nbsp de dessalement d’eau de mer.

Quant au dossier Chagos, Paul Bérenger conseille au gouvernement de ne pas s’arrêter à la plainte faite contre la Grande Bretagne auprès du Tribunal international des droits de la mer. «Le plus grand danger pour la souveraineté de Maurice, c’est que l’on ne prenne aucune autre initiative dans le dossier des Chagos», affirme&nbsp le leader de l’opposition.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires