Rodrigues : Arlette Perrine Bégué dénonce une absence de dialogue au sein de l’OPR

Avec le soutien de

Une décision mûrement réfléchie. C’est ce qu’affirme Arlette Perrine Bégué après avoir démissionné de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR). Depuis, elle ne cesse de fustiger le parti, qu’elle a soutenu depuis près de dix ans.

Lors d’une conférence de presse, le mercredi 15 décembre à Port-Mathurin, Arlette Perrine Bégué a révélé avoir été « humiliée » par l’OPR. Selon elle, la raison qui l’a poussée à prendre une telle décision est sa mise à l’écart lors d’un congrès dans sa circonscription, à Petit-Gabriel, samedi dernier. En effet, elle soutient que ce parti a tenu cette réunion publique, sans qu’elle ait été informée.

« Je n’ai pas été informée de la tenue d’un congrès dans ma circonscription et c’est le parti qui en a décidé. Le lendemain, j’ai refusé de me rendre à une invitation d’une réunion d’élus », a-t-elle déclaré.

Néanmoins, sa démission, explique-t-elle, fait également suite à une succession d’événements qui ont provoqué des agitations au sein de l’OPR. Cela depuis mars dernier, après qu’elle ait annoncé à Serge Clair qu’elle ne se présenterait pas pour les prochaines élections régionales.

Depuis sa démission, elle n’hésite pas à dénoncer les « querelles régulières » ou autre « absence totale de dialogue » dans le parti.

Arlette Perrine Bégué quitte l’OPR après dix ans dans ce parti. Une décision qu’elle estime avoir mûrement réfléchie, après les nombreux désaccords entre elle et la direction. Elle annonce qu’elle sera, dorénavant élue de l’Assemblée Régionale n’appartenant à aucun parti.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires