Rodrigues: éducation, eau et agriculture au centre du programme électoral de l’OPR

Avec le soutien de

L’Organisation du peuple de Rodrigues (OPR) présente les grands axes de son programme électoral à un mois des élections de l’Assemblée régionale de Rodrigues (ARR). Le parti dirigé par Serge Clair mènera campagne sur le thème de la rupture avec le passé et l’espoir pour l’avenir.

L’OPR est le premier parti politique à procéder au lancement officiel de sa campagne électorale dans le cadre des élections régionales qui auront lieu le 5 février prochain à Rodrigues. Le leader de l’OPR, Serge Clair a animé une conférence de presse à Mont Lubin, ce vendredi 6 janvier pour rendre publics les principaux thèmes qui seront développés au cours des quatre semaines de campagne à venir.

Ainsi, estime Serge Clair, ces élections arrivent après une longue attente. « Depuis que les six membres de l’ORP ont démissionné de l’ARR. Il faut préciser que c’était pour réclamer des élections régionales et non des élections partielles », ajoute-t-il.

Après avoir critiqué le ministre de la Pêche et de Rodrigues et leader du Mouvement Rodriguais (MR), Nicolas Von Mally, pour avoir fait croire à un renvoi des élections, il a invité les Rodriguais à travailler en faveur d’une rupture avec le passé.

« Il faut une rupture avec la misère qui a régné au cours des cinq dernières années et qui a marqué un recul dans la vie des Rodriguais, l’instauration d’une mentalité d’assisté et l’exploitation de cette mentalité à travers un comportement méprisant envers la population », affirme l’ancien Chef commissaire.

Ce dernier a longuement critiqué le MR pour l’administration jugée catastrophique depuis les dernières élections régionales de 2006. Il affirme que rien n’a été fait durant cette période. « Que ce soit au niveau de l’éducation, de l’agriculture ou encore de la production d’eau potable et la vocation agricole, c’est le statu quo », soutient Serge Clair.

Il accuse le parti de Nicolas Von Mally d’avoir voulu tuer l’autonomie et de l’avoir utilisée à des fins politiques. « Malheureusement, ils se sont servis de l’autonomie pour détruire la solidarité de la grande famille rodriguaise en déclarant qu’ils travailleraient uniquement pour ceux qui ont voté pour eux. Ils ont finalement essayé de détruire l’autonomie elle-même et de la remplacer par la mentalité d’exploitation du peuple rodriguais », martèle le leader de l’OPR.

En cas de victoire, Serge Clair promet des transformations profondes au niveau de l’éducation et de la formation. L’OPR à l’intention de lancer des dizaines d’écoles communautaires dans des villages de l’île. Au niveau de l’agriculture le leader de l’OPR promet le développement professionnel de la production bio tournée vers le marché mauricien.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires