RodClean : les grévistes rentrent dans les rangs à contrecœur

Avec le soutien de

C’est au siège de RodClean à Anse-aux-Anglais que les employés de RodClean s’étaient mis en grève hier, mercredi 3 juillet. 

Ils sont toujours en colère mais ont quand même décidé de reprendre le travail ce jeudi 4 juillet. Ces employés de RodClean ont en fait rencontre le président de RodClean, Mario Tolbize, le matin. 
 
Les employés de RodClean ont signé leur présence au travail ce jeudi 4 juillet. Et ils ont même accepté de prendre leurs camions de ramassage d’ordures et de sillonner l’île. Après une rencontre avec le chef commissaire et le président de l’entreprise, Mario Tolbize, ils ont accepté de mettre fin à leur grève déclenchée la veille. Mais, font-ils, ressortir, ils ne sont toujours pas d’accord avec l’appel d’offres lancé par les autoritésdans le cadre d’un contrat pour le ramassage d’ordures. 
 
Les employés y voient là une menace pour leur emploi. Une décision qui, à l’avenir, entraînerait la fermeture de RodClean. C’est ce qu’ils ont soutenu alors que leur mouvement de protestation était au plus fort, mercredi 3 juillet, à Anse-aux-Anglais. Ils venaient juste d’avoir une rencontre avec le commissaire de l’environnement, Richard Payendee. Une rencontre qui ne les avaient pas rassurés.
 
 «Komiser pe rod vir vir nou. En tou ka so lakol pa pou kole», avaient soutenu les grévistes. 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires