Rivière Noire : dix-huit skippers décrochent leur brevet

Avec le soutien de

Des stagiaires initiés aux pratiques de la conduite en mer.

Une cérémonie de remise de Skipper’s Licence est prévue le jeudi 8 août à La Maison de La Balise, Rivière-Noire. Et ils seront 18 candidats à recevoir leur brevet en présence du ministre du Tourisme et des loisirs, Michael Sik Yuen. Car ils viennent de terminer avec succès un programme de formation organisé par La Balise Marina, dans le cadre du plan social de cet établissement.

Les candidats viennent de La Preneuse, Grande-Rivière-Noire, Petite-Rivière-Noire et La Gaulette. Les nouveaux skippers recevront chacun une attestation de participation et un brevet lors d’une cérémonie qui aura lieu le jeudi 8 août à La Maison de La Balise, Rivière-Noire. Cette formation avait été organisée dans le but de favoriser la création d’emplois dans la région de Rivière-Noire.

Jean-Pierre Paco, un des candidats reçus à ces examens indique que ce brevet lui permet d’envisager l’avenir avec sérénité. «Enafwa mo rod lavi lor lamer. Lamo kone mo posed enn moyenpou gagn enn metyer. Aster lipou pli fasil pou mo apply pouenn travay», dit-il.

Un premier groupe avait suivi un tel programme en avril 2012, puis un second en 2013. Les cours durent une semaine. Au total 35 candidats étaient inscrits au départ et 18 ont complété le programme et ont réussi avec succès les examens organisés par la Mauritius TourismPromotion Authority. L’idée de monter de tels cours fait suite à un relevé des activités des habitants de la région. Il a démontré que bon nombre de gens vivant dans cette partie de l’île pratiquent un métier lié à la mer. Ils sont pour la plupart pêcheurs ou opérateurs de bateaux de plaisance, sans avoir pour autant un emploi stable. Ils ne sont pas toujours en règle avec des dispositions de la loi touchant ce secteur.

En effet, avec l’entrée en vigueur du Tourism AuthorityAct en 2008, tous ceux qui manoeuvrent une embarcation à moteur ou à voile doivent posséder un brevet. Il était donc essentiel pour ces skippers de régulariser leur situation. A la suite de ce programme de formation, ils vont pouvoir opérer en toute quiétude. Certains pourront même lancer leur propre business, chercher de l’emploi ailleurs ou encore être embauchés par les propriétaires de bateaux résidant à La Balise Marina.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires