A Rivière-du-Rempart : Pravind Jugnauth fait l’impasse sur Paul Bérenger et le MMM

Avec le soutien de

Lors du congrès du Mouvement socialiste militant (MSM) à Rivière-du-Rempart, le lundi 10 octobre, Pravind Jugnath a préféré jouer la carte du silence, quant à ses relations avec le Mouvement Militant Mauricien (MMM).

Il semblerait que la donne a changé au sein de l’opposition après que Paul Bérenger ait enlevé tout espoir d’une éventuelle alliance MMM-MSM. Le leader des Mauves avait déclaré le samedi 8 octobre, que des « années lumières » séparent son parti du MSM.

En tout cas, alors que tout le monde s’attendait à ce que le leader du MSM réagisse à la prise de position du chef de l’opposition, Pravind Jugnauth a, lors d’un congrès à Rivière-du-Rempart, joué la carte du silence. Il n’a aucun moment dans son discours prononcé le nom de parlé du MMM ou de son leader. Il en a été de même pour les autres orateurs.

Donc à une semaine de la rentrée parlementaire, alors que le MMM et le MSM annonçaient qu’ils affûteraient leurs armes pour embarrasser le gouvernement, il paraît que les relations entre les deux partis ont évolué différemment. Paul Bérenger estime que des années-lumière séparent le MMM du MSM et Pravind Jugnauth ne parle plus de consolidation de sa fraternité avec Paul Bérenger.

En effet, contrairement aux précédents congrès du MSM suite à la cassure du gouvernement, Pravind Jugnauth a adopté le mutisme quant à son rapprochement avec les mauves dans son congrès tenu le lundi 10 octobre au collège Universal, à Rivière-du-Rempart. Pourtant Pravind Jugnauth était confiant que les relations se resseraient entre les membres des deux partis d’opposition. « Je suis convaincu que la fraternité entre Paul Bérenger et moi va s’intensifier dans les prochains jours », avait-il lancé, lors d’un congrès à Plaine-Verte le mercredi 28 septembre.

Ce lundi 10 octobre le leader du MSM s’est simplement contenté d’émettre des critiques à l’encontre des membres du Parti Travailliste, notamment Rajesh Jeetah et Rashid Beebeejaun pour leur implication dans le dossier MedPoint. Il dit détenir des preuves accablantes pouvant incriminer ces derniers en infraction avec la Prevention of Corruption Act (PoCA).

Autre sujet ayant été abordé par Pravind Jugnauth est l’accès aux procès-verbaux en date du 18 juin 2010. « Si le Premier ministre est d’accord pour que je puisse avoir accès aux Minutes of Proceedings, qu’il donne les directives », a-t-il lancé à ses partisans. Des documents essentiels, selon le leader du MSM, pour sa défense dans l’enquête sur le rachat de la clinique MedPoint par l’Etat.

Il a également fait état de deux décisions qui ont été prises ce même jour. « Je ne peux, malheureusement, pas divulguer le contenu de ces décisions car je risque d’aller à l’encontre de la loi », a-t-il ajouté.

Les autres orateurs ont abondé dans le même sens. A aucun moment le nom de Paul Bérenger, ni celui de son parti n’ont été mentionnés lors de ce congrès.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires