A Rivière des Anguilles : l’Alliance du Cœur annonce ses priorités gouvernementales

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement Militant Mauricien a annoncé que la promotion sociale, le combat contre la corruption et le trafic de drogue sont les priorités d’un éventuel gouvernement qu’il dirigerait.

La promotion de la justice sociale, la lutte contre la corruption et le trafic du Subutex sont les priorités de l’Alliance du Cœur. C’est le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM) qui en a fait l’annonce, lors d’un meeting à Rivière des Anguilles, ce jeudi 22 avril.

Il a aussi réitéré sa promesse d’abolir la National Residential Property Tax et l’impôt sur les intérêts reçus à l’épargne.

Paul Bérenger a expliqué qu’un gouvernement de l’Alliance du Cœur accorderait une attention particulière au bien-être des travailleurs. Cette promesse est venue comme la conclusion d’une critique de la politique économique de l’Alliance Sociale.

Le leader du MMM est d’avis que durant les cinq dernières années «&nbspla pauvreté a augmenté, le pouvoir d’achat dégringolé, et le chômage s’est accru&nbsp».

C’est en évoquant la distribution des terres de l’Etat à des particuliers que Paul Bérenger a abordé le thème de la corruption. Il a affirmé que des baux étaient octroyés à des proches du pouvoir qui s’empressaient par la suite à les revendre à prix d’or.

Quant à la question de trafic de Subutex, elle est venue sur le tapis comme une réponse à une déclaration de Xavier-Luc Duval à Mahébourg, en début de semaine. Le leader du Parti Mauricien Social Démocrate avait déclaré que le député sortant, Richard Duval, qui n’est pas candidat, occuperait un poste important au sein de l’Etat, si l’Alliance de l’Avenir remportait les élections. Cela a suffit pour que Bérenger rappelle les relations entre l’ex-député de Mahébourg-Plaine-Magnien et Cindy Legallant condamnée pour importation de Subutex.

Le principal orateur à ce meeting de l’Alliance du Cœur a également critiqué la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) qui, selon lui, viole la loi. «&nbspLa MBC triche avec les prises de vues pour donner une image défavorable de l’Alliance du Cœur&nbsp», a-t-il allégué.

Le président de la République, Sir Anerood Jugnauth, a aussi essuyé de vives critiques. Bérenger lui reproche une interview qu’il avait accordée au quotidien l’express et dans laquelle il avait déclaré avoir été la «&nbspfather figure&nbsp» lors de la conclusion de Alliance de l’Avenir.

Le leader du MMM a aussi allégué que le financement de la campagne de l’Alliance de l’Avenir est assuré par la British American Insurance (BAI), le Sun Trust, et les recettes des activités illicites.

Il est aussi revenu sur le Illovo Deal pour dire que cet arrangement avec l’industrie sucrière sur la vente des terrains agricoles a permis de créer la cybercité et la démocratisation de l’industrie sucrière. Bérenger a rappelé qu’au moment de l’Illovo Deal, Sir Anerood Jugnauth était Premier ministre et Pravind Jugnauth ministre de l’Agriculture.

Paul Bérenger a conclu son discours en déclarant qu’une victoire de l’Alliance du Cœur marquerait l’histoire. Selon lui, ce serait le triomphe de la méritocratie qui permettrait à n’importe quel Mauricien d’aspirer à devenir Premier ministre.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires