Risque de radiation pour le médecin arrêté en possession de psychotropes

Avec le soutien de

L’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) a interpellé un médecin en possession de plusieurs tablettes de psychotropes le 22 juillet dans l’enceinte de l’hôpital de Candos. Le médecin a avoué qu’il s’apprêtait à livrer la marchandise et qu’il n’avait pas l’autorisation de sortir ces médicaments de l’hôpital.

Le médecin risque maintenant la radiation du conseil des médecins. Ce dernier devrait bientôt se prononcer sur cette affaire. Pour l’heure, les enquêteurs de l’ADSU essayent de découvrir l’identité du récipiendaire de la cargaison du médecin, qui sera à nouveau interrogé ce mercredi 23 juillet aux Casernes Centrales.

La maison et le véhicule du médecin ont également été passés au peigne fin, mais les enquêteurs n’ont rien trouvé de compromettant. L’enquête se poursuit et d’autres développements sont à prévoir dans cette affaire qui risque de faire beaucoup&nbsp de bruit, d’autant plus que le médecin en question serait très respecté par ses pairs. Personne ne se doutait qu’il trempait dans ce genre de transactions.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires