Richard Duval disposé à défier Paul Bérenger au No. 19 aux prochaines législatives

Avec le soutien de

Richard Duval officialise son retour sur la scène politique et annonce sa candidature probable dans&nbsp la circonscription No. 19 (Stanley/Rose-Hill) aux prochaines élections générales. C’était lors d’un congrès des bleus à Port-Louis le mercredi 6 juin.

Richard Duval pourrait être candidat aux prochaines élections générales dans la circonscription No. 19 (Stanley/Rose-Hill). C’est ce qu’il a annoncé à l’issue d’un congrès du Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) dans la soirée du mercredi 6 juin 2012, au Centre social Saint François Xavier, à Port-Louis. Il dit avoir reçu des instructions de son parti pour être candidat à la députation et qu’il acceptera même de défier le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM), Paul Bérenger, indéboulonnable dans cette circonscription depuis 1991, si son parti l’exige.

Actuellement président d’un corps paraétatique, à savoir la State Properties Development Company (SPDC), le frère cadet de Xavier-Luc Duval n’a pas obtenu de ticket lors des dernières élections législatives. Raison : sa proximité alléguée avec Cindy Legallant, la nutritionniste arrêtée avec Rs 23 millions de Subutex le 23 juillet 2008. Il lui était reproché d’avoir pris le même vol qu’elle pour la capitale française et d’avoir fait de sorte qu’elle puisse avoir accès au VIP Lounge, à l’aéroport de Plaisance.

Prenant la parole lors de ce congrès, Richard Duval n’a pas tari d’éloges envers son frère, le leader du PMSD. « Xavier-Luc a démontré ses compétences en tant que ministre des Finances », a-t-il lancé à la foule composée d’à peu près 200 personnes. Le vice-Premier ministre n’a, lui, pas pu participer à ce congrès étant tombé malade à la sortie de l’Assemblée natioanle le mardi 5 juin.

Auparavant, c’est le responsable de communication du PMSD, Lindsay Morvan, qui a pris la parole. Il s’est longuement attardé sur l’affaire de bois de rose. « La vérité éclatera au grand jour avant même les élections générales de 2015 », a-t-il martelé en faisant référence à l’enquête qui sera initiée par la Banque Mondiale à la demande du leader de Xavier-Luc Duval. Lindsay Morvan a critiqué les membres de l’opposition, affirmant que l’alliance MSM/MMM « perd son temps à faire de la démagogie » en alléguant qu’un des politiciens supposément impliqué dans cette affaire appartient à la majorité.

Le lord-maire et secrétaire général du PMSD, Mamade Khodabaccus, s’est, lui, montré très virulent à l’égard des membres de l’opposition, tout particulièrement à l’encontre de Sir Anerood Jugnauth. Surtout quant à sa décision de ne pas organiser de meeting public pendant la saison hivernale. Lors du rassemblement du 1er mai, l’alliance MSM/MMM avait pourtant annoncé une série de meetings à travers le pays, et dont le coup d’envoi a été donné vendre dernier, 1er juin.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires