Retransmission des travaux parlementaires : Le public a deux semaines pour donner son avis

Avec le soutien de

Le comité parlementaire qui doit se pencher sur les modalités de la retransmission en direct des travaux de l’Assemblée nationale invite le public à participer à cette initiative gouvernementale.

Les citoyens pourront se faire entendre par le Select Committee se penchant sur la retransmission en direct des sessions de l’Assemblée nationale. Ce comité institué, suite à une motion du Premier ministre débattue et votée le 5 avril dernier, recevra jusqu’au 1er juin prochain les commentaires du public.

Dans un communiqué émis vendredi dernier, le clerc de l’Assemblée nationale précise que tous les travaux du comité ne se feront pas en public (in camera) et que tous les documents qui seront soumis au comité seront traités dans la plus stricte confidentialité.

Tous ceux qui souhaitent se prononcer sur ce projet qui vise à élargir l’espace démocratique de la République doivent adresser leurs commentaires en écrit au clerc de l’Assemblée national, au plus tard le mercredi 1er juin prochain.

Les individus ou les organisations qui désirent déposer de vive voix devant le comité pourront également le faire. Ils doivent dans ce cas en informer le clerc de l’Assemblée nationale toujours à la date butoir du 1er juin.

Le Select Committee est constitué de onze élus de l’Assemblée nationale, dont six de la majorité gouvernementale, en l’occurrence Nando Bodha, Shakeel Mohamed, Patrick Assirvaden, Suren Dayal, Nita Deerpalsing et Aurore Perraud. Alan Ganoo, Steve Obeegadoo, Rajesh Bhagwan, Veda Baloomoody et Jean-Claude Barbier sont les représentants de l’opposition. Les onze membres du comité ont été désignés par le Speaker comme le préconisait la motion du chef du gouvernement.

Toutefois, la présidence du comité a été confié au ministre du Tourisme et des Loisirs, Nando Bodha, alors que le Premier ministre avait exprimé, lors des débats, le souhait que le Speaker assume ce rôle.

Selon le libellé de la motion, le comité devra «considérer la retransmission en direct des travaux de la chambre» et examiner toutes les questions nécessaires à sa mise en application.

Lors de la présentation de la motion, le Premier ministre, Navin Ramgoolam, avait énuméré quelques principes et règles sur lesquels le comité parlementaire devrait, selon lui, se pencher. Il avait d’abord parlé de l’importance de veiller au respect de la dignité et de l’aspect solennel de l’hémicycle.

«Nous devons aussi veiller à ce que les membres de l’auguste assemblée n’essayent pas de s’adresser directement à la population au lieu de s’adresser à la présidence», avait-il fait ressortir.

Le leader de la majorité parlementaire avait aussi évoqué d’éventuelles allégations qui pourraient porter atteinte à des personnes qui ne sont pas des élus. Il a exprimé des craintes quant à la possibilité d’utiliser les images retransmises au delà du cadre des débats parlementaires, pendant une campagne électorale, par exemple. Autant de sujets sur lesquels le Select Commitee devra se prononcer.

Le chef du gouvernement avait également invité le comité à étudier la possibilité d’une diffusion sur le Net.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires