Responsabilité de la météo: Suresh Seebaluck persiste et signe

Avec le soutien de

La population mauricienne doit être informée de toute catastrophe naturelle, même si celle-ci ne représente aucun danger.

C’est l’avis exprimé par Suresh Seebaluck (photo), président du National Disaster Committee. Il a donné des consignes strictes au directeur de la météo, suite à l’absence de communication après le séisme qui s’est produit, lundi dernier, dans l’océan Indien.

Suresh Seebaluck trouve également inacceptable que les Mauriciens aient appris la nouvelle par des médias internationaux.

«Les services météorologiques, pensant que ce séisme n’allait pas provoquer de tsunami, n’ont pas jugé nécessaire d’alerter la population. Mais, j’ai toujours pensé que la population doit être tenue informée. Les médias locaux aussi doivent être au courant de ce type d’information. Ils n’ont pas à les apprendre sur CNN… Nous avons discuté avec le directeur de la météo et il nous a dit que, désormais, il informera la population même lorsqu’il n’y a pas de risque majeur», explique Suresh Seebaluck.

De son côté le directeur de la météo, Suresh Boodhoo, a soutenu que trois cadres de la météo sont intervenus sur les radios le jour du séisme. Il n’a, cependant, pas précisé que ces interventions ont eu lieu à 11h, soit presque quatre heures après le séisme.

&nbsp

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x