Reportage sur la redevance télé : trois employés de la MBC sanctionnés

Avec le soutien de

IL serait entré dans une colère noire et aurait même parlé de «sabotage» selon des témoins,... Vendredi 14 juin, Dan Callikan, directeur général de la Mauritius Broadcasting  Corporation (MBC), est sorti de  ses gonds après la diffusion d’un  reportage «de mauvaise qualité» sur  l’augmentation de la redevance télé.

Résultat : trois membres de l’équipe ont reçu des lettres d’avertissement.

Il ressort que pour mieux vendre au public l’augmentation de la redevance télé, la n° 2 de la  MBC, Soondaree Devi Soburrun, avait été appelée à réaliser un reportage. Or, l’image était exécrable et le son inexistant lors de la diffusion.

Alors que l’équipe technique  était censée être déjà partie à 20 h30, Dan Callikan a retenu tout le monde au-delà de 22 heures pour  des explications. Des responsables informatiques, dont le neveu d’un membre d’un mouvement socioculturel, ont ainsi été invités à lui soumettre un rapport dès le lendemain matin. Ils ont donné leurs versions et trois lettres d’avertissement ont été remises le lundi 17 juin à deux réalisateurs ainsi qu’à un technicien monteur.

Au sein de la régie, c’est la «révolte». D’autant plus que l’ordre a été donné pour que tous les reportages sur les soulèvements populaires à travers le monde, comme au Brésil, soient censurés. A hier aprèsmidi, Dan Callikan était toujours injoignable pour un commentaire.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires