Répartition des tickets: les deux discours de l’opposition

Avec le soutien de

Pravind Jugnauth et Paul Bérenger (à dr.) ne sont pas sur la même longueur d’onde sur la question des tickets.

Des grincements de dents se font déjà entendre parmi les députés du MMM et du MSM concernant la répartition des tickets pour les prochaines législatives. Si Paul Bérenger indique qu’il s’agit d’une tâche délicate et qu’il faudra arriver à un consensus, Pravind Jugnauth indique, lui, que «tout se passe bien» avec le MMM. Démentant des informations faisant croire qu’il existe des difficultés.

Après le faux départ du Parti mauricien social démocrate (PMSD) de l’alliance gouvernementale, c’est la répartition des tickets pour les prochaines législatives qui retient l’attention de l’alliance recomposée entre le Mouvement militant mauricien (MMM) et le Mouvement socialiste militant (MSM). Comme annoncé par l’express jeudi, cette fameuse liste cause déjà des grincements de dents parmi les députés des deux partis.

Paul Bérenger a lui-même reconnu lors de sa conférence de presse d’hier que cet exercice est une tâche délicate et qu’il va falloir trouver la balance entre les vieux et jeunes candidats. Ce qui laissera éventuellement quelques dinosaures sur le carreau. Face à la levée des boucliers dans leurs propres rangs, le leader mauve explique que les deux partis arriveront à un consensus sur la répartition des candidats ainsi que le programme électoral.

La déclaration de Paul Bérenger vient, en tout cas, prendre celle de Pravind Jugnauth à contre-pied. Face à la presse, hier, le leader du MSM, soutient que «tout se passe bien» avec le MMM au sujet de la répartition des tickets. Démentant des informations faisant croire qu’il existe des difficultés. Mais, selon les informations de l’express, il existe un malaise au sujet de la répartition des tickets, des élus bien installés dans certaines circonscriptions devant être appelés à labourer d’autres terrains.

En ce qu’il s’agit du faux départ du PMSD du gouvernement, le MSM et le MMM l’imputent à un revirement de veste de Xavier-Luc Duval. L’opposition n’en dit pas plus et prévoit «une large victoire aux prochaines élections générales». Les différends ont été mis de côté et le chef de file du MMM annonce déjà la tenue d’une assemblée des délégués le 9 février. Au MSM, on fait part de la première activité conjointe avec les militants le 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale de la femme. Sans doute à l’auditorium Octave Wiehé, à Réduit.

Sur les autres sujets d’actualité, les deux partis s’accordent à condamner le ministre des Administrations régionales, Hervé Aimée, au sujet de l’augmentation du Trade Fee. Pravind Jugnauth fait ressortir que la municipalité de Port-Louis avait réclamé une hausse de Rs 100 par container qui transite par Port-Louis, mais cette demande a été refusée et le ministre réclame toutefois une augmentation du Trade Fee.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires