Rentrée politique : Les partis reprennent leurs activités dès cette première semaine de janvier

Avec le soutien de

Les formations politiques ne prolongent pas outre mesure la trêve de fin d’année.&nbsp Le MMM sera le premier parti à reprendre ses activités le jeudi 7 janvier.

Si le Mouvement Militant Mauricien (MMM), organise sa rentrée cette semaine, ce n’est que la semaine prochaine que les autres formations politiques reprendront leurs activités.&nbsp

En effet, c’est le jeudi 7 janvier que le Bureau politique mauve tiendra sa première réunion en 2010. L’instance dirigeante du MMM va encore une fois se concentrer sur sa liste de candidats qui est déjà finalisée à plus de 80%.

Une des questions qui devrait faire débat lors de cette séance, est sans aucun doute l’éventuelle candidature de l’ex ministre Dinesh Ramjuttun dans la circonscription No. 5, Pamplemousses-Triolet.

Répondant aux questions de la presse à la fin de l’année écoulée, le leader MMM, Paul Bérenger avait annoncé que cette question sera probablement réglée lors du prochain Comité central. Les membres de cette instance mauve se trouveront samedi prochain, 9 janvier à Rose-Hill pour leur première réunion de l’année.

Du côté du Parti Travailliste (Ptr), la date de la rentrée n’a pas encore été fixée, mais ce ne sera pas avant la semaine prochaine. Deva Virasawmy, le secrétaire général du Ptr&nbsp explique que si le secrétariat des rouges est encore en vacances, les membres du parti continuent, quant à eux, à occuper le terrain. «L’exécutif du parti va certainement se réunir avant la prochaine session parlementaire», affirme Deva Virahsawmy même si aucune date n’a encore été arrêtée.

Même son de cloche du côté du Mouvement Socialiste Militant (MSM). D’ailleurs c’est ce week-end que le leader du MSM rentre de ses vacances à l’étranger. C’est sans doute à partir de la semaine prochaine que les dates de réunions des instances du parti Soleil&nbsp seront arrêtées. Selon nos informations, ce n’est qu’au début de la semaine prochaine que l’exécutif de ce parti se réunira.

Les autres mouvements politiques, eux, ne chôment pas.&nbsp Ils sont déjà au travail. Lalit a déjà réuni les membres de sa direction travail pour une analyse des différentes configurations politiques qui se profilent à l’horizon.

Les membres du Comité national de Rezistans ek Alternativ discuteront dès le dimanche 10 janvier de la stratégie à adopter sur le dossier devant le Cour International des Droits Humains des Nations Unies.

Rezistans ek Alternativ trouve que l’obligation faite à un candidat aux élections générales de décliner son appartenance à une communauté est une atteinte aux Droits de l’Homme.&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires