Remous au PMSD: le ministre Michael Sik Yuen injoignable par l’état-major des bleus

Avec le soutien de

Le ministre du Tourisme, Michael Sik Yuen, fait-il déjà bande à part ? Selon Mamade Khodabaccus, secrétaire général, le Parti mauricien social démocrate (PMSD), il est injoignable. Le PMSD est secoué depuis la révocation de Robert Desvaux.&nbsp&nbsp

L’état-major des bleus peine à joindre depuis hier le ministre du Tourisme. « Nous essayons d’entrer en contact avec lui, mais il ne répond pas, » a déclaré, ce dimanche matin 17 février, le secrétaire général du PMSD, Mamade Khodabaccus. « Certains au sein du parti auraient voulu tenter une médiation, mais nous n’arrivons&nbsp pas à le joindre,» ajoute-t-il.

Depuis vendredi, un coup de froid s’est installé entre le leader du parti de surcroît vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, et Michael Sik Yuen. Le ministre du Tourisme a limogé le président de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA), Robert Desvaux, qui plus est un nominé politique en vue des bleus.

Michael Sik Yuen n’était pas présent à une réunion du PMSD vendredi soir. Ce mardi, le bureau politique des bleus pourrait trancher. Au mieux, Michael Sik Yuen devrait arriver à convaincre le bureau politique sur les raisons de sa décision malgré un avis de son leader. Au pire, « il devra présenter sa démission du parti, » prévoit Mamade Khodabaccus.

Cet épisode, présenté comme une affaire interne au PMSD, soulève une question délicate chez les bleus. Michael Sik Yuen a-t-il eu la bénédiction du Premier ministre ?

Les rouges se montrent discrets. « Pas de commentaires », a répondu ce matin le président du Parti travailliste, Patrick Assirvaden.

Chez les activistes et conseillers bleus, on veut prendre de la distance et éviter d’envenimer les choses. «Michael Sik Yuen a pris une décision en tant que ministre. Certains veulent semer la zizanie. Cela n’a rien à voir avec le PMSD, » minimise Malini Sewocksingh, conseillère à Curepipe.

&nbsp«Les deux ont été convoqués devant le bureau politique. Ils devront s’expliquer», avait, cependant, déclaré, Mamade Khodabaccus qui a évoqué «conflit de personnalité» entre Robert Desvaux et son tombeur.
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires