Remaniement ministériel avec quatre nouveaux venus, quelques mutations et une promotion

Avec le soutien de

Lormesh Bundhoo, Cader Sayed-Hossen, Suren Dayal et Jim Seetaram, qui a démissionné du Mouvement socialiste militant, figurent parmi les nouveaux ministres. Xavier Duval et Michael Sik Yuen changent d’affectation alors qu’Anil Bachoo devient vice-Premier ministre.

Le Premier ministre, ainsi qu’il l’avait annoncé plus tôt dans l’après-midi, s’est adressé à la population lors d’une allocution télévisée qui a précédé le dévoilement de la composition du nouveau conseil des ministres.

Le discours du Premier ministre visait manifestement en finir avec la crise politique qui secoue le pays depuis la démission de six ministres du MSM le 26 juillet dernier. Navin Ramgoolam a rappelé que les six titulaires de portefeuilles ministériels ont démissionné de leurs postes en son absence du pays et ont formulé à ce moment-là de critiques contre l’Independent Commission Against Corruption (ICAC).

Ce qui a poussé le Premier ministre à déclarer qu’il trouve inconcevable les critiques contre les institutions avant de réitérer son soutien et sa confiance à l’ICAC. Et de rappeler que le combat contre la fraude et la corruption constitue une des principales actions gouvernementales.

Après être revenu sur les allégations à son égard de Showkutally Soodhun, qui, rappelle-t-il, faisait partie du Cabinet, il a fait ressortir que cela donne une image méprisable de la politique, d’où la méfiance des jeunes vis-à-vis des politiciens.

Navin Ramgoolam a expliqué qu’il était important après la démission des six ministres que le gouvernement continue à fonctionner et que c’est pourquoi qu’il a procédé à la nomination d’une nouvelle équipe afin d’honorer les engagements pris auprès de la population.

Soutenant qu’il est le Premier ministre de l’ensemble du pays, Navin Ramgoolam a conclu son discours en appelant la population à participer à une lutte sans merci contre la corruption pour le développement d’une société saine.

Jim Seetaram qui jouait, depuis ce matin, « aux abonnés absents » selon les dirigeants du MSM devient le ministre des Affaires, de l’Entreprise et des Coopératives. Cet ancien député du MSM qui a soumis sa démission du parti soleil en fin d’après-midi ce samedi 6 août pour rejoindre les rangs de PTr.

Suren Dayal, en froid avec ses deux colistiers du MSM depuis quelque temps déjà, sera désormais le seul représentant de la circonscription No. 8 (Moka/Quartier-Militaire) au gouvernement. Il devient le ministre de l’Intégration sociale. L’ancien Chief Whip occupera l’avant-dernière position dans la hiérarchie du gouvernement.

Xavier-Luc Duval récupère le portefeuille du leader du MSM et devient le nouveau Grand argentier. C’est la première fois qu’un membre du PMSD occupera le fauteuil du ministère des Finances.

Le PMSD récupère un autre gros ministère laissé libre par le démissionnaire orange Nando Bodha, en l’occurrence celui du Tourisme et des Loisirs, où il est remplacé par Michael Sik Yuen.

Lormesh Bundhoo refait son entrée au cabinet ministériel, remplaçant Maya Hanoomanjee.

Cader Sayed-Hossen devient le nouveau ministre responsable de la State Trading Corporation (STC). Il hérite du portefeuille de Michael Sik Yuen qui l’avait lui-même repris de Showkutally Soodhun.

Anil Bachoo, qui garde les mêmes responsabilités au sein du gouvernement avec notamment celui des Infrastructures publiques, fait un bond dans la hiérarchie. Le titre de quatrième vice-Premier ministre de Pravind Jugnauth lui revient ainsi que de sa place dans la hiérarchie gouvernementale, la quatrième.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires